Biographie

Éric Vincent aborde la musique, à l’âge de 7 ans, par le banjo mandoline, puis s'engage dans des études classiques de violon, où il confirme être un brillant élève.

Quelques années plus tard, il acquiert sa première guitare et écrit ses premières chansons. Après un court passage dans un groupe rock, il découvre Miles Davis et, un soir, il a la chance de pouvoir faire le bœuf avec Bill Coleman et Memphis Slim. C'est là qu'il se découvre une passion pour le Jazz.

La chanson reste cependant son mode d’expression préféré et il rafle tous les prix des radio-crochets auxquels il participe. La victoire à l’un de ces concours amateurs l’amène à chanter en première partie de Jacques Brel, au Casino de Quiberon, lors d'une des étapes de sa tournée d'adieu. Ce dernier l'écoute et l’encourage chaleureusement. Éric Vincent se retrouve quelques mois plus tard sur France Inter, dans l'émission de François Bezin A vous la Vedette, dont l'invité est Claude Nougaro. Ce dernier l'encouragera également, ce qui le décide à « monter » à Paris en 1967.

Dans la capitale, il se lie d'amitié avec Joss Baselli, qui devient son parrain à la SACEM et Gus Viseur, qui lui obtient son premier contrat Chez Hippolyte le Croulant, cabaret de Saint-Germain-des-Prés. Il y chantera quelques semaines aux côtés de Minou Drouet accompagnée par son mari Patrick Font. Il est très vite remarqué et engagé dans des cabarets de la Rive Gauche, tels que L’échelle de Jacob, la Bolée, Le Tire Bouchon, le Port du Salut… Simultanément il fait des galas en province, où il chante en première partie des vedettes de l'époque, Johnny Hallyday, Claude François, Jacques Dutronc. Puis Maurice Marouani l'engage pour une importante tournée avec Gilbert Bécaud, et une autre avec Raymond Devos.

Sa rencontre avec Jean-Paul Sèvres donne naissance à des chansons dont Sèvres signera les paroles et Vincent la musique.

Au début des années 1970, Éric Vincent part en tournée dans les îles de l’océan Indien (île Maurice, Madagascar, île de la Réunion) et y connaît ses premiers gros succès avec ses chansons Le Chercheur d'Or, Je me suis coupé la main et Bénarès. Il fait salle comble, comme la presse locale en témoigne (Le Mauricien, Le Cernéen, L'express, advance, Le journal de l'île de la Réunion, etc), partout où il passe (théâtre de Port-Louis, Plaza à Rose Hill, etc...). C'est pour lui le début d'une carrière internationale.

Auteur-compositeur, il puise l’inspiration au fil de ses voyages et porte la langue française aux quatre coins du monde. On le retrouve aux côtés de J.M.G Le Clézio à la conférence sur la Francophonie à Mexico, au Festival International d'Adélaïde, en Australie ou encore sur une scène de l'Opryland à Nashville, aux États-Unis, pour un congrès de l'AATF... Le poète Édouard-J. Maunick offre son texte Harmoniques à Léopold Sédar Senghor pour ses 90 ans.

Aux États-Unis, où il effectue des tournées chaque année depuis 1979, Éric Vincent a chanté dans tous les États sauf Hawaï et Alaska. Ses chansons sont publiées dans bon nombre de manuels de français des universités et collèges américains (Valette and Valette, DC Heath, Holt, Rinehart and Winston, Heinle&Heinle, Didier/Hatier). Sa rencontre avec James Taylor fait naître un projet, l’album Faut-il encore 2000 ans, qui comporte onze chansons, dont huit signées Éric Vincent-James Taylor (2001).

En 1995, Il s'engage dans un projet contre la violence, Opération Boule de neige, initié par les élèves d'une classe de CM2 de la Mayenne, Les petits citoyens de Bonchamp. Il écrit la musique de leur chanson Jamais plus de violence, dirige et orchestre l'enregistrement de leur disque et porte le projet aux quatre coins du monde.

Éric Vincent travaille fréquemment en partenariat avec les professeurs de français à l'étranger et les Centres Culturels Français (Alliances Françaises, Instituts Français, associations d'enseignants, etc). Les éditions Didier FLE le publient dans la collection Le français en chantant (cassette + travail pédagogique pour l'étude du français dans le monde; auteurs : Jean-Christophe Delbende, Vincent Heuzé).

Le 19 novembre 2010, il est à l'affiche pour le congrès d'ACTFL à Boston, États-Unis, qui a rassemblé plus de 6000 professeurs de langues.

Sur ses disques, il est toujours entouré de musiciens comme Pierre Chérèze, Sylvin Marc, Patrick Huard, Jean Philippe Audin, Tony Rabeson, Billy Drewes, Eddy Louiss, Roland Romanelli, Vincent Hamamdjian, Justin Vali, Emmanuel Lacordaire ... Son tout nouvel album L'or de l'Instant contient dix titres dont une chanson "Étrange Mélancolie" signée Éric Vincent-Georges Moustaki.

Discographie

Albums

  • 1980 : Harmoniques (réédité sur CD au Canada en 1989 avec 9 autres titres)
  • 1983 : Voyage pour l'immédiat
  • 1988 : Lula
  • 1992 : Un pays quelque part
  • 1995 : Opération boule de neige (pour enfants)
  • 2001 : Faut-il encore 2000 ans ?
  • 2004 : Survol
  • 2005 : Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié (compilation 1970-88)
  • 2011 : L'or de l'instant

Source: Wikipédia

actualités sur Eric Vincent