Biographie

Erri De Luca naît en 1950 dans une famille bourgeoise napolitaine ruinée par la guerre. Il hérite de son père le goût des livres et de la lecture et a commencé à écrire très tôt.

Vers l’âge de 16 ans, il se déclare communiste et, ayant quitté le domicile familial, s’engage rapidement dans l'action politique révolutionnaire. En 1969, il adhère au mouvement d'extrême gauche Lotta Continua et en devient l'un des dirigeants, responsable de son service d'ordre, jusqu'à sa dissolution à l'été 1977.

Entre 1978 et 1980, il est ouvrier chez Fiat où il a participé à plusieurs mouvements sociaux. Puis, en 1980, fuyant les lois spéciales de son pays, il se retrouve en banlieue parisienne où il travaillera sur des chantiers. Ayant aussi vécu des expériences humanitaires en Afrique ou en Bosnie, il se sent proche aujourd'hui du mouvement altermondialiste.

Erri De Luca publie son premier livre Une fois, un jour en 1989. Par la suite, ses romans se situent tous à Naples et ont tous un fondement autobiographique. Des récits comme Acide ou Arc-en-ciel , rencontrent un vaste écho en Italie et en France, tant auprès de la critique que du public. Il obtient le prix Femina 2002 pour Montedidio .

Il collabore aussi au Mattino , le principal journal de Naples, et à divers autres périodiques.

Bibliographie sélective :

  • Non ora, non qui (1989)
  • Tu, mio (1998)
  • Montedidio (2002, prix Femina étranger)
  • Sulla traccia di Nives (2005)
  • In nome della madre (2006)
  • Il giorno prima della felicità (2009)

Photo : © CC collection personnelle, 2010

Biographie de la Documentation de Radio France, juin 2012

actualités sur Erri De Luca