Biographie

Fabrice Luchini est né le 1er novembre 1951 à Paris. Peu attiré par l’école, il se retrouve apprenti coiffeur dans un salon parisien. Passionné de littérature et de musique, il fréquente les discothèques en tant qu’animateur d’un night-club à Angoulême. C’est là que Philippe Labro le remarque et lui confie son premier rôle dans son film Tout peut arriver en 1969. Il s’inscrit au cours d’art dramatique de Jean-Laurent Cochet. Il rencontre Eric Rohmer, séduit par la capacité du comédien à citer Nietzsche à tout bout de champ, il tourne avec lui dans Le genoude Claire en 1970, Perceval le Gallois en 1978, Les nuits de la pleine lune en 1984, et le dernier en date L’arbre, le maire et la médiathèque en 1993. Il enchaîne les tournages avec Oshima, Zucca, Klapisch, Lelouch et Molinaro. C’est son rôle dans La Discrète de Christian Vincent en 1990 qui le révèle au grand public. Il se consacre également au théâtre où il déclame des textes de La Fontaine, de Nietzsche, de Céline, de Paul Valéry, de Philippe Muray ou de Roland Barthes. En 2006, il incarne un fan de Johnny Hallyday dans le film Jean-Philippe de Laurent Truel. En 2011, il tient le premier rôle dans le film franco-espagnol, Les femmes du 6ème étage , réalisé par Philippe Le Gay. En 2012, il tourne Dans la maison, film réalisé par François Ozon.

Filmographie sélective :

  • 1978 :Perceval le Gallois d’Eric Rohmer
  • 1998 : La Discrète de Christian Vincent et Jean-Pierre Ronssin
  • 1993 : Tout ça… pour ça ! de Claude Lelouch
  • 1995 : Beaumarchais l’innocent d’Edouard Molinaro
  • 1997 : Le Bossu de Philippe de Broca
  • 2008 : Paris de Cédric Klapisch
  • 2011 : Les femmes du 6ème étage de Philippe Le Guay
  • 2012 : Dans la maison de François Ozon
  • 2013 : Alceste à bicyclette de Philippe Le Guay

Biographie de la Documentation de Radio-France, 09/2013

Fabrice Luchini

45'45

Fabrice Luchini : "Je suis un dépressif qui s'emballe"

Sacha Guitry, Céline et Guesh Patti...Voici quelques-uns des remèdes de notre invité, à écouter...

actualités sur Fabrice Luchini