Biographie

Sorti il y a 2 ans à peine dans un silence radio assourdissant, le premier album autoproduit de Flow , « L’Ame de Fond » (L’Autre Distribution) fricotte avec les 10.000 exemplaires grâce au bouche-à-oreilles de spectateurs transportés par l’intensité incroyable et surprenante des concerts.

"Larmes Blanches"

Si certains titres déjà cultes du premier album distillent savamment leur saveur de dragées au poivre suite à une tournée hexagonale 2009 de plus de quarante dates, le public peut également en concert découvrir un florilège de chansons nouvelles, à peine nées sitôt chantées sur scène avec la fraîcheur et la fougue de l’amoureuse des gens auxquels elle distribue ici et là, ses samplers comme des bonbons.

Effacer la galère par la magie du sourire d’un môme, apporter sa pierre à la cathédrale du bonheur simple. Ancêtres tout courage, gueules cassées ou oiseaux mal léchés… ils et elles se chantent, se dansent et se racontent sous le regard tendre et la plume acérée de celle qui veut sensibiliser, informer, pour que l’on ne puisse plus jamais dire : « je ne savais pas. » et qui persiste et insiste décortiquant intimement les sujets délicats et parfois dérangeants dans un nouvel album, second volet de l'aventure qui nous emmènent sans complaisance et sans fard dans les coulisses d'un décor tragi-comique de destins ordinaires.

"Y aura-t-il la berceuse?! "

Du rock électro aux classiques voix- piano, du rire aux larmes, ce cadet de la marque Flow confirme avec force une volonté de diversité musicale avec comme seul fil rouge l'émotion du sujet et emmène l'oreille surprise du slide d'un bottleneck au tintement d’une boîte à musique amoureuse d'une guitare électrique.

Comme sur le premier album où de prestigieux invités (Idir, Olivier de LaRueKétanou...) s'étaient liés à la création, viennent à leur tour étoffer de leur patte, des artistes de grand talent comme le pianiste Romain Didier ou la voix exceptionnelle de la chanteuse Melissmell.

Avec des titres inédits jamais proposés en scène, attention en janvier à l'effet boule de neige de ce nouvel opus où l'impudeur de nos bobos quotidiens se teinte sans complexe de rires et de surprises.

Grand Reporter

La plume et le micro ont donc remplacé l’objectif de la reporter-photographe des tribus indiennes ou du conflit israélo-palestinien. Mais Florence a toujours la passion de montrer et dire ce qui dérange ou qui ébranle les certitudes : en témoignent ses chansons reportages à l’écriture éblouissante qui la placent d’emblée dans le cercle des grands auteurs d’expression française tant par la richesse de sa langue que par l’originalité de son propos.

Aux antipodes de l’icône commerciale, « chanteuse en Robes-Talons-Gros-Nichons », sa gracieuse Majesté de la Cour des Miracles assure comme jamais mais reste fidèle à elle-même: « surtout ne suivez pas de drapeau, hissez le vôtre » lance l'auteur-compositeur-interprète en souriant.