Issu du rock underground parisien, Franco Mannara , auteur, compositeur, interprète, bidouilleur et destructeur sonore a, par sa curiosité et sa soif d’expérience, construit un parcours atypique et iconoclaste.

Il a tout d’abord sillonné les scènes hexagonales avec ses deux premiers groupes, d’un rock psychédélique très nerveux, puis se lance, fin 90, dans un travail plus solitaire, s’immerge dans ses premières productions en studio et commence ses premières scènes en solo. Il compose, par ailleurs, des musiques pour plusieurs metteurs en scène de théâtre et, pour certaines d’entre elles, les interprète sur scène.

On le trouvera souvent la nuit mixant dans de nombreuses boîtes parisiennes(Rex, java, Pigall’s.).

En 2002, il enregistre « La shadow stratégie », son 1er album, où se mêlent son amour pour la poèsie, sa culture rock et les musiques électroniques.

A la même période, il s’intéresse au Slam naissant dans l’héxagone et rencontre trois de ses premiers et principaux acteurs : Nada, D’ de Kabal et Felix J. Ensemble, ils créent le Spoke Orkestra. Au sein de ce groupe/collectif - auquel s’ajoute rapidement un 4ème slameur, Abd el Haq - ils commercialisent le tout 1er album estampillé « slam » : « Interdit aux mineurs ». L’album, au fort retentissement underground, leur permettra d’enchaîner une tournée de presque quatre ans. Naîtra alors le 2ème album : « Spoke orkestra n’existe pas ». Le collectif participe parrallèlement à plusieurs compilations.

D’autres projets vont naître du Spoke: on retrouvera Franco Mannara dans La théorie du K.O. avec Marc Ducret, Alix Ewandé et D’ de Kabal, dans Harragas avec Franck Vaillant et Abd el Haq ou dans Les stratégies obliques avec Benoît Delbecq et encore D’ de Kabal, ou le quartet vocal The 1234’s. Le 3ème album de Spoke Orkestra, actuellement en préparation.

Franco Mannara se produit aussi sur scène et sur disque aux côtés de Serge Teyssot-gay (Noir Désir/Zone libre), Noel Akshoté, Stéphane Payen, Fantazio…

Franco Mannara vient d’enregistrer « SUTURES », son deuxième solo.

(Source: Myspace de l'artiste)