Biographie

Né le 30 août 1929 à Nanchang, capitale de la province du Jiangxi, François Cheng , essayiste, poète, calligraphe, traducteur et romancier, est issu d'une famille de lettrés et d'universitaires chinois. En 1948, après des études à Chongquing et à Nankin, il peut, grâce à l'Unesco, poursuivre en France l'étude de la langue et de la littérature françaises. L'année suivante, alors que sa famille émigre aux Etats-Unis après l'instauration du régime communiste à Pékin, il s'installe à Paris. En 1960, après des années difficiles, il obtient un emploi au Centre de Linguistique chinoise, rédige une thèse de doctorat et traduit en chinois les grands poètes français. Chargé de cours à l'université Paris-VII en 1969, il est naturalisé français en 1971. Enseignant à l'Ecole des Langues orientales (Inalco) à partir de 1974, alors que son oeuvre compte désormais des traductions, des essais et des monographies, toutes consacrées à l'art et la pensée chinois, il connaît la notoriété en 1998 grâce au prix Femina qui couronne son roman Le Dit de Tianyi . Il est élu à l'Académie française en juin 2002.

Derniers ouvrages parus :

  • 2012 :Quand reviennent les âmes errantes
  • 2013: Cinq méditations sur la mort. Autrement dit sur la vie

Biographie de la Documentation de Radio France, 02/2014

actualités sur François Cheng