Biographie

Georges Bizet naît à Paris le 25 octobre 1838 dans une famille de musiciens et d'artistes.

Les parents seront les premiers maîtres de l'enfant qui manifeste des dons exceptionnels pour la musique. A peine âgé de 10 ans, il entre au Conservatoire de musique de Paris dans les classes de piano, d'harmonie et de contrepoint. A 16 ans, il compose la Symphonie en ut majeur , puis les cantates David et Clovis et Clotilde qui lui vaut le prix de Rome en 1857. Il passe 3 ans dans la ville italienne composant Don Procopio opéra-bouffe, Vasco de Gama ode symphonique et chorale et un scherzo et une Marche funèbre . Il visite l'Italie (Naples, Venise, Padoue...etc). De retour en France, il se consacre à l'enseignement et à la composition. En 1863, âgé de 25 ans, il compose Les Pêcheurs de perles, commande de Carvalho directeur du Théâtre-Lyrique. C'est un succès populaire malgré l'hostilité de la critique. Il éprouve quelques difficultés à composer car souvent il brûle ses écrits. Cependant il termine son opéra La jolie fille de Perth qui est toujours un succès populaire (1866-1867). A la mort de son maître Jacques Halèvy, Bizet achève Noé , son oeuvre qu'il n'a pas terminée et il épouse sa fille Geneviève, femme très cultivée et intelligente. L'année 1870 est marquée par la guerre et Bizet s'engage et vit la défaite de Sedan. La paix revenue, assailli par les problèmes financiers et souffrant de non reconnaissance, le compositeur pour gagner sa vie, donne des cours de piano, travaille pour des éditeurs de musique, écrit des arrangements à partir d'oeuvres d'autres compositeurs. En 1872, marqué par son passage à Rome et dans le sud de la France notamment la ville d'Arles, il compose L'Arlésienne . Deux suites seront tirées de cette oeuvre et la première est connue du public par son arrangement de la traditionnelle Marche des trois rois . En 1875, il s'installe dans le petit village de Bougival pour terminer l'orchestration de Carmen et honorer la commande de l'Opéra Comique. Après 3 mois de travail sans répit et 1 200 pages de partition, Carmen, son chef d'œuvre, est prêt avec un superbe livret de Henri Meilhac et de Ludovic Halévy. La première est un désastre et le public et la critique sont scandalisés par cette histoire sulfureuse que la presse du lendemain condamne au nom de la morale. Bizet en est bouleversé. Il contracte une angine mais décide contre tous les avis de se réfugier dans sa maison de Bougival. Sa santé s'aggrave, victime de complications cardiaques, il meurt d'un infarctus à l'âge de 36 ans. Si la critique musicale de l'époque est assassine envers Carmen, il n'empêche qu'aujourd'hui c'est l'opéra le plus joué au monde et les paroles prophètiques de Tchaïkovsky "d'ici dix ans, Carmen sera l'opéra le plus célèbre de toute la planète" se sont confirmées. Carmen est un mythe. Georges Bizet est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Photo domaine public : Etienne Carjat

Biographie de la documentation de Radio France, juin 2012