Biographie

Georges Wolinski est né le 28 juin 1934 à Tunis, d’un père d’origine polonaise et d’une mère originaire de Livourne. « Jeune garçon pudique, fort tardivement dépucelé, obsédé textuel plutôt que sexuel, cloîtré dans la bibliothèque familiale, contemplatif et mélancolique », Georges Wolinski arrive en France en 1945, quelques années après les assassinats de son père et de son grand-père. Plus enclin à « mater ses petites camarades et à dessiner qu’à réviser », Georges Wolinski, « esprit vif et intelligence moyenne », se passionne pour le dessin, illustre le journal de son lycée, Le Potache Libéré , et remplit ses carnets de petits dessins dont le style s’inspire de Dubout, Willy Elder ou Harvey Kurtzman. Après son service militaire effectué en Algérie, il propose ses premiers dessins au journal Hara-Kiri en 1961, avec pour croquis inaugural, la parodie d’un poème de Victor Hugo « Après la bataille ». Sous l’égide de Cavanna, son rédacteur en chef à Hara Kiri , Wolinski affine ses dessins, épure son trait, le rend « plus elliptique », et à partir de 1968, multiplie les collaborations avec des journaux tels que Action , journal des jeunes révolutionnaires, L’Enragé (créé par Siné), puis en février 1969, il participe à la fondation de Hara-Kiri Hebdo,qui devientCharlie Hebdosuite __ à la polémique provoquée par le titre « Bal tragique à Colombey, un mort », lors du décès du Général de Gaulle.Dessinateur de presse à la fibre politique, "à la manière d'un cochon qui cherche des truffes", rédacteur en chef de Charlie Mensuel dès 1970, Georges Wolinski est recruté par René Andrieu en 1974 au journal l’Humanité (jusqu’en 1981), dont il deviendra l’un des dessinateurs vedettes avant d’entamer une nouvelle collaboration au Nouvel Observateur (1984 -1990). En 1990, il entre au Journal du Dimanche puis à Paris-Match et revient à Charlie Hebdo , qui renaît de ses cendres en juillet 1992, sous la houlette de Philippe Val. Titulaire de la Légion d’honneur en 2005, Grand Prix du 32e festival d’Angoulême la même année, le « Roi des Cons », qui a pour livre de chevet Candide de Voltaire, fête ses 50 ans de dessins, à travers une exposition présentée à la BNF (28 juin- 2 septembre 2012). Georges Wolinski meurt le 7 janvier 2015, abattu par des terroristes lors de l'attentat contre Charlie Hebdo à Paris. Il est incinéré et ses cendres sont inhumées au cimetière du Montparnasse le 15 janvier 2015.

Bibliographie sélective :

  • 2000 : Salut les filles , Albin Michel
  • 2000 : Tant qu’il y aura des femmes , Albin Michel
  • 2003 : Les classiques de Wolinski (3 tomes), Albin Michel-Bandes dessinées
  • 2005 : Journal d’un jeune homme qui ne pensait qu’à ça , Le Cercle.
  • 2008 : La France se tâte , L’Echo des Savanes
  • 2009 : Les romans-photos du professeur Choron , Drugstore
  • 2011 : J’étais un sale phallocrate , Drugstore.
  • 2012 : Le pire à de l’avenir , Cherche-Midi
  • 2013: Vive la France, Seuil.

Photo: © Alvaro

Biographie réalisée par les Services de Documentation de Radio France le 31 juillet 2012, réactualisé en février 2016.

actualités sur Georges Wolinski