Biographie

En 2011, l'écrivain, journaliste et ancien critique cinématographique Gérard Guégan décroche le prix Renaudot de l'essai pour Fontenoy ne reviendra plus , récit romancé de la vie du journaliste et écrivain Jean Fontenoy qui termina sa vie dans la collaboration après avoir été séduit par la révolution russe. Cette distinction couronne un auteur qui, à 71 ans, a à son actif plus d'une vingtaine de romans, souvent écrits sous divers pseudonymes. Né le 20 juillet 1940 à Marseille, Gérard Guégan crée la revue Subjectif peu après avoir adhéré en 1958 à l'Union des Etudiants communistes. Collaborateur du quotidien La Marseillaise puis, après son installation à Paris en 1963, de L'Humanité et des Lettres françaises , il entre en 1965 aux Cahiers du cinéma . En 1967, il écrit la chanson Mao Mao pour le film de Godard, La Chinoise . Ayant rompu avec le PCF en mai 1968, il rallie l'ultra-gauche et crée l'année suivante, avec Gérard Lebovici et Alain Le Saux, les Editions Champ Libre. C'est là qu'il fait paraître la revue Cahiers du Futur puis, en 1974, son premier roman, La Rage au coeur . Après son départ du Champ Libre, il relance la célèbre maison d'édition surréaliste, Le Sagittaire. Il s'éloignera ensuite petit à petit de la scène parisienne pour se consacrer uniquement à l'écriture de ses livres, à la poursuite de la traduction de Charles Bukowski et à la chronique hebdomadaire qu'il continue de donner chaque dimanche à Sud-Ouest . Son dernier roman, Appelle-moi Stendhal , est paru chez Stock en février 2013.Biographie de la Documentation de Radio France, le 22 février 2013

actualités sur Gérard Guégan