Biographie

Gérard Uféras est né et vit à Paris. À partir de 1984, il entame une collaboration régulière avec le journal Libération, pour lequel il réalise de nombreux reportages et portraits et qui organise sa première exposition. Il participe à la création de l'agence Vu en 1986 et publie régulièrement dans la presse française et internationale. Parallèlement au photo-journalisme et à son travail de portraitiste, il réalise des campagnes de publicité, travaille dans la communication institutionnelle et réalise des séries de mode. Il poursuit parallèlement des recherches personnelles qui l'amènent à exposer dans de nombreux pays. Passionné par la musique et le théâtre, lauréat du prix “Villa Medicis hors les murs”, il entreprend dès 1988 un long périple à travers l’Europe dans les coulisses des théâtres d'Opéra. Commencé à Paris et achevé à Moscou en 2001 celui-ci sera publié dans le livre " Un fantôme à l'Opéra " aux éditions du Collectionneur. Il rejoint l'agence Rapho en 1993. Suivent alors une série de grands travaux: l’univers de la mode réalisé dans toute l’Europe ainsi qu’à New-York, l’ile de Thanet dans le sud de l’Angleterre à la demande de la Cross Channel Photographic Mission, le festival du cinéma de Cannes, le Piccolo Teatro de Giorgio Strehler à Milan... En 2005 il passe une année entière avec le ballet de l’Opéra national de Paris. Pour l’édition en 2006 d’un livre publié à l’occasion de ses 150 ans, Saint Gobain PAM lui demande de réaliser les portraits de l’ensemble de ses 2800 salariés. En 2009 la Maison Européenne de la Photographie lui consacre une exposition rétrospective, « Etats de Grâce », présentant vingt ans de travail. L’exposition « Paris d’amour » présentée à l’ Hotel de Ville de Paris pendant l’été 2010 accueille soixante mille visiteurs. En 2011 le théâtre du Bolchoï de Moscou ouvre à nouveau ses portes après une rénovation de six ans, un livre est publié à cette occasion avec une carte blanche donnée à trois photographes: Peter Lindbergh, Sarah Moon et Gérard Uféras. Gérard Uféras aime traiter ses sujets en profondeur et envisage la publication dans la presse, l’édition et l’exposition comme un tout servant à l’expression de sa vision intime d’un sujet.