Biographie

Né en 1965 à Paris, Gilles Cuny a étudié les sciences naturelles et la paléontologie à l'Université Pierre et Marie Curie-Paris 6. Après une thèse de doctorat portant sur la crise biologique de la limite Trias-Jurassique réalisée sous la direction d'Eric Buffetaut, Gilles Cuny a passé 5 ans comme chercheur postdoctoral à l'Université de Bristol en Angleterre, où il s'est spécialisé dans l'étude des requins fossiles et de leur histologie dentaire. Il a ensuite enseigné la paléontologie pendant 1 an à l'Université de Maha Sarakham en Thaïlande avant de prendre** ses fonctions comme conservateur des collections de vertébrés fossiles au musée géologique de Copenhague au Danemark, poste qu'il occupe toujours aujourd'hui. Ses recherches actuelles portent notamment sur l'étude des faunes de requins fossiles du Crétacé inférieur de Thaïlande et de Tunisie. Un autre grand axe de sa recherche concerne l'étude de l'émergence des néosélaciens au Trias et l'étude de l'histologie de l'émailloïde dentaire des requins. Son travail, basé essentiellement sur l'étude des microrestes de vertébrés l'a également amené à s'intéresser à de nombreux autres groupes (poissons osseux, amphibiens, reptiles, mammifères primitifs) en collaboration avec de nombreux collègues, français et étrangers.**

Bibliographie sélective :

Requins de la préhistoire à nos jours, Belin, 2013

Les requins sont-ils des fossiles vivants ?, EDP Sciences, 2002

Biographie de la Documentation de Radio-France, décembre 2013.