Biographie

Née en 1969, Hélène Frappat, après des études de philosophie à l’Ecole normale supérieure, va basculer vers la presse cinématographique (La Lettre du cinéma) grâce à la rencontre de Julien Husson et Judith Cahen, deux amis qui participaient à un groupe militant le Couteau entre les dents créé à l’époque de la guerre du Golfe : Hélène Frappat avait de son côté fondé un petit groupe antifasciste. A l’époque « elle avait déjà l’idée qu’il faut théoriser en même temps qu’agir » (Libération 1998). Et ce qu’elle savait faire c’était écrire – une passion originelle liée à son goût immodéré pour la lecture -. Elle ne va pas en rester là publiant une étude remarquée consacrée au cinéaste Jacques Rivette et quelques essais philosophiques d’esprit plutôt universitaires. En 1998, elle passe sous l’œil de la caméra de Judith Cahen dans La révolution sexuelle n’a pas eu lieu et en 2007, interprète une journaliste de presse dans Le grand alibi , un film de Pascal Bonitzer. En 2004, elle publie sa première œuvre de fiction Sous réserve suivie en 2007 de L’agent de liaison , Par effraction en 2009 et en 2013 Lady Hunt un roman qui s’inspire du cinéma fantastique.

Biographie


  • Jacques Rivette, secret compris (Cahiers du Cinéma, 2001)
  • Sous réserve (Allia, 2004)
  • L’agent de liaison (Allia, 2007)
  • Roberto Rossellini (Cahiers du cinéma, 2008)
  • Par effraction (Allia, 2009)
  • Inverno (Actes Sud, 2011)
  • Lady Hunt (Actes Sud, 2013)

Biographie de la Documentation de Radio France, novembre 2013

actualités sur Hélène Frappat