Biographie

Hervé Ghesquière, grand reporter de guerre, homme de radio et de télévision est né le 5 février 1963 à Villeneuve-d’Ascq. Il est titulaire d’une maîtrise de géographie et diplômé de l’école de journalisme de Marseille en 1989. Il débute à Radio France Lille, Marseille et Aix, puis travaille pour France 3 où il sera intégré en CDI en 2005. Il est journaliste pour France Info, « ma deuxième école de journalisme » comme il aime à le dire.De 1991 à 2000, il a couvert l’essentiel de la guerre en ex-Yougoslavie aux côtés d’Agnès Vahramian et du journaliste-caméraman Michel Anglade (aujourd’hui à France 3). Ses reportages (Croatie, Bosnie, Kosovo, Serbie, Albanie) et documentaires (Vukovar, le massacre de l’hôpital, 2005) ont été diffusés en France sur la Cinq (Reporters), TF1, France 2 (Géopolis), France 3 (Des Racines et des Ailes, La Marche du Siècle), M6 (Zone Interdite), sur la Télévision Suisse Romande, la Radio Télévision Belge.Il a aussi travaillé pour les radios France Inter, France Info et Radio Canada. Hervé Ghesquière avait été le dernier journaliste à sortir de la ville de Vukovar assiégée par l’armée serbe et l’un des premiers à y rentrer à nouveau pour témoigner des massacres commis.Il a couvert de nombreux autres conflits pour France 2, notamment pour l’émission Géopolis : Irlande du Nord (1994), Guerilla des Khmers Rouges au Cambodge (1994), conflit entre le Maroc et les Saharouis (1993) et a effectué des enquêtes au Rwanda (Opération Turquoise, 1994), en Amérique du Sud et Centrale, en Indonésie, au Vietnam, et a réalisé pendant 40 jours la couverture en Irak (France 2).Très expérimenté, il a enseigné le journalisme tout au long de ces années à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, mais aussi en Ouzbékistan et au Tadjikistan (Fondation George Soros), au Vietnam et au Cambodge.Depuis 2005, il a consacré pour France 3 ses dernières enquêtes aux paradis fiscaux et aux promesses de Nicolas Sarkozy aux sidérurgistes de Gandrange (émission Pièces à Conviction).Hervé Ghesquière a été enlevé une première fois, en novembre 1993, par les khmers rouges lors d’un de ses reportages au Cambodge et remis en liberté dans la journée. Mais, il est sur le devant de la scène depuis qu’il fut pris en otage en Afghanistan, dans la province de Kapisa, avec son caméraman Stéphane Taponier et leurs accompagnateurs, le 29 décembre 2009 dans le cadre d'un reportage pour l'émission Pièces à conviction. Ils ont été libérés le 29 juin 2011. Il publie en septembre 2012 « 547 jours », livre dans lequel il raconte le récit de sa captivité et les conditions de sa remise en liberté. Ce baroudeur, s’implique désormais pour faire libérer les otages.Reportage :

  • 2011, Pièces à conviction : le cauchemar afghan, France 3.

Bibliographie sélective :

  • 2012, 547 jours

Biographie de la Documentation de Radio France - Septembre 2014.

Habitants de Sarajevo, juillet 2015

3'44

Retour à Sarajevo

Hervé Ghesquière, Grand Reporter, avait couvert le siège de Sarajevo. L'été dernier il y est ...

actualités sur Hervé Ghesquière