Biographie

Ibtissame Lachgar , surnommée Betty, est née au Maroc à Rabat en août 1975. Elle fait ses études secondaires à Rabat puis à Paris, en psychologie clinique et criminologie, où elle commence à militer dans des mouvements féministes ou à vocation humaniste.

Après ses études, elle retourne vivre à Rabat, avec le souhait de faire évoluer les libertés individuelles dans son pays. Avec son amie journaliste, Zineb El Rhazoui, elle fonde en 2009 le M.A.L.I., Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles au Maroc, qui se bat pour la liberté de conscience, d’opinion, de culte, d’orientation sexuelle, les droits des femmes, l’abolition de la peine de mort et plus généralement l’instauration d’un Etat laïc au Maroc.

Ils se font connaître par un pique-nique public organisé le 13 septembre 2009, en plein mois de Ramadan, afin de dénoncer l'article 222 du Code pénal marocain qui punit de peines d’emprisonnement un Marocain rompant le jeûne en public pendant le temps du Ramadan. Cette action a valu à Ibitassame Lachgar une médiatisation internationale ainsi qu’une interdiction de sortie du territoire et plusieurs tentatives d’intimidations.

En 2011, elle prend part à la coordination du mouvement du 20 février pour la démocratie, le respect des droits humains, la justice sociale, l’indépendance de la justice et la fin de la corruption.

En 2012, elle invite le bateau de l’avortement de l’ONG néerlandaise Women On Waves (WOW) à venir au Maroc, après avoir lancé une pétition pour la légalisation de l’IVG au Maroc . Ibtissame Lachgar milite aussi pour la légalisation de l’homosexualité.

Le 12 octobre 2013, elle est l’une des participantes à un kiss-in devant le Parlement de Rabat pour protester contre l’arrestation des trois adolescents de Nador (pour la photo d’un baiser postée sur Facebook). Une plainte a été déposée contre les militants Ibtissame Lachgar, Soufyane Fares et Nizar Bennamate, accusés, entre autre, d’incitation à la débauche.

En savoir plus :

Le M.A.L.I sur Facebook

Biographie de la Documentation de Radio France, mars 2014