Biographie

Isabelle Carré mène une carrière théâtrale et cinématographique, alternant films grand public, film d’auteur et pièces de théâtre. Depuis 2018, elle publie des romans d'...

Isabelle Carré mène une carrière théâtrale et cinématographique, alternant films grand public, film d’auteur et pièces de théâtre. Depuis 2018, elle publie des romans d'une rare grâce poétique.

Biographie

Née le 28 mai 1971 à Paris, Isabelle Carré rêvait d’une carrière de danseuse, abandonne très vite l’idée et se dirige vers la comédie. 

Après un baccalauréat, en 1989, après une scolarité sans faute à Paris, elle s’inscrit à l’École nationale supérieure des arts et des techniques du théâtre (ENSATT).

Après plusieurs cours d’art dramatique, et plusieurs petits rôles, elle décroche son premier grand rôle au cinéma dans le film, Beau Fixe, de Christian Vincent, en 1992, pour lequel elle est nominée au César du meilleur espoir féminin, après avoir été la « fille » de Catherine Deneuve dans La Reine Blanche, en 1991.

Isabelle Carré dit d’elle-même :

Je suis une actrice connue, que personne ne connaît…

Romancière

En 2018, elle publie un premier livre chez Grasset, Les Rêveurs, un roman qui démontre une rare grâce d’écriture chez cette comédienne sensible. Elle reçoit le Prix RTL Lire pour ce roman qu'elle lit ensuite à la Bibliothèque des Voix, première collection de livres audio, fondée par Antoinette Fouque en 1980. 

En 2020, toujours aux éditions Grasset, Isabelle Carré publie un second roman, Du Côté des Indiens. Le récit d'une ronde vertigineuse d’êtres dans une quête désespérée de lumière, saisie par le talent poétique de l'auteure.

Au cinéma et au théâtre

  • 2020 : Détails, de Lars Noren, mise en scène par Frédéric Belier-Garcia, Molière de la Comédienne
  • 2019 : La Dégustation de et par Ivan Calbérac, Molière de la Comédienne
  • 2018 : Baby, de Jane Anderson, mise en scène par Hélène Vincent, Molière de la Comédienne
  • 2017 : Honneur à notre élue, de Marie Ndiaye, mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia, Molière de la Comédienne
  • 2008 : Anna M., de Michel Spinosa, Étoile d’Or du Premier Rôle Féminin français
  • 2004 : L'Hiver sous la Table, de Roland Topor, Molière de la meilleure comédienne
  • 2001 : Se souvenir des Belles Choses, de Zabou Breitman, César de la meilleure actrice
  • 1999 : Mademoiselle Else, d’Arthur Schnitzler, Molière de la meilleure comédienne
  • 1997 : La Femme Défendue, de Philippe Harel, Prix Romy Schneider
  • 1993 : On ne badine pas avec l’amour, d’Alfred de Musset, mis en scène par Jean-Pierre Vincent, Molière de la révélation théâtrale
  • 1993 : Le Mal court, de Jacques Audiberti, mise en scène de Pierre Franck, Prix Arletty de l’interprétation théâtrale
  • 1992 : Beau Fixe, de Christian Vincent, nomination pour le César du meilleur espoir féminin.

Autres distinctions :

  • En 1994,  la comédienne, Isabelle Carré a également reçu le Prix Suzanne Bianchetti. 
  • En 2016, elle a reçu la distinction de l’Ordre des Arts et des Lettres.
actualités sur Isabelle Carré