Biographie

Philosophe, professeur émérite à l'Université Paris VIII, Jacques Rancière est né à Alger le 10 juin 1940. Elève de Louis Althusser à l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm, il participe en 1965, alors qu'il enseigne la philosophie au lycée Carnot, à Paris, à "Lire le Capital" avant de remettre en cause la démarche de son ancien professeur dans "La Leçon d'Althusser" en 1974. A la fin des années 1970, il anime avec d'autres jeunes intellectuels le collectif "Révoltes logiques" qui remet en cause les représentations du social traditionnel. Parallèlement, il se penche sur l'émancipation ouvrière et les utopistes du XIXème siècle. Un peu plus tard, il se passionne pour un personnage peu conventionnel, Joseph Jacotot, qui avait remis en cause les fondements de la pédagogie traditionnelle et qui lui permettra en 1987, dans "Le Maître ignorant" de poser que "les incapables sont capables". Il aborde ensuite l'ambiguïté du statut du discours historique dans "Les Mots de l'histoire", en 1992. Depuis trente ans, tout au long d'une production littéraire très riche, Jacques Rancière cultive une philosophie de l'émancipation qui rompt avec la distinction entre "ceux qui expliquent" et la masse qui les écoute. Dans un essai remarqué paru en 2008, il dénonce l'absurdité de la thèse selon laquelle "l'homme serait aliéné par l'excès d'images".

Biographie de la Documentation de Radio France, le 30 août 2012/P/

actualités sur Jacques Rancière