Biographie

Jakob Vogel se définit comme un chercheur permanent.

Après des études à l’Université de Bonn et l’Université Paris VII (Jussieu), il est de venu chercheur dans plusieurs institutions de Berlin. De 2000 à 2006, il est maître de conférences au Centre d’Etudes sur la France de l’Université technique de Berlin. De 2006 à 2008, il devient Directeur adjoint du Centre Marc Bloch, Berlin. De 2008 à 2011, il occupe les fonctions de professeur d’histoire de l’Europe et du colonialisme européen, XVIIIe-XXe siècles, Université de Cologne, Allemagne ainsi que le poste de ddirecteur du Centre d’études européennes comparées tout en étant membre du comité de direction du Centre d’études sur la France et la Francophonie et membre du comité de direction de l’école doctorale.

Actuellement, il est Professeur d'Histoire de l'Europe (19e et 20e siècles) au Centre d’Histoire, Sciences Po, Paris. (depuis avril 2011).

  • Histoire culturelle, économique et sociale de l’Europe
  • Histoire des savoirs et des sciences
  • Histoire de la nation et du nationalisme
  • Histoire militaire
  • Histoire du colonialisme européen

Bibliographie ( française ) sélective

  • Pascale Laborier, Frédéric Audren, Paolo Napoli, Jakob Vogel (dir.), Sciences camérales. Activités pratiques et histoire des dispositifs publiques, Paris : PUF, 2011.

  • Jakob Vogel, « Le casque à pointe », in: Etienne François, Hagen Schulze (dir.), Mémoires allemandes, Paris, Gallimard, 2007, p. 247-265.

  • Jakob Vogel, « Senghor et l’ouverture culturelle de la RFA en 68. Pour une histoire transnationale Allemagne-France-Afrique », in: Vingtième Siècle 94 (2007), p. 135-148.

( mise à jour du 02/10/2013 )