Biographie

Né en 1962 à Ibahernando (Estrémadure) Javier Cercas est diplômé de philologie (Université de Barcelone) et a enseigné sur le campus d’Urbana-Champaign dans l’Illinois (USA). C’est loin de « sa première collectivité » (l’Espagne) qu’il publie un premier livre, non traduit, El Movil puis le second publié en deux ans plus tard, traduit en français sous le titre A petites foulées. Castillan d’origine, il parle catalan puisqu’il est installé avec sa famille à Barcelone dans un appartement envahi par les livres et les papiers. Quand il n’enseigne pas la littérature à l’université de Gérone, il écrit des livres, des nouvelles mais aussi des chroniques dans le quotidien El Pais . Au cœur de ses ouvrages, traduits dans une vingtaine de langues, on retrouve l’Espagne et ses moments douloureux : la question de la trahison et du geste individuel pendant la guerre civile espagnole dans Les soldats de Salamine , son quatrième roman adapté au cinéma par David Trueba ou le coup d’état manqué du 23 février 1981 dans Anatomie d’un instant (Actes Sud, 2010). Ecrivain foncièrement européen car « l’Europe est la seule utopie raisonnable inventée depuis deux siècles » (Le Monde, 2011), Javier Cercas pense que la littérature « est comme une tauromachie : une fois dans l’arène, le torero doit être à la hauteur ». Son succès international et de nombreux prix font de lui une plume incontournable de l’Espagne d’aujourd’hui.

Bibliographie

  • Les lois de la frontière (Actes sud, 2014)
  • Anatomie d’un instant (Actes sud, 2010) livre de l’année (El pais) 2009
  • A la vitesse de la lumière (Actes sud, 2006)
  • Les soldats de Salamine (Actes sud, 2004)

Quelques Prix

  • Prix Mondelo ville de Palerme, 2011
  • Prix de la narration, 2010
  • Prix du récit Grinzane Cavour, 2003
  • Prix Salammbô, 2001

Biographie de la Documentation de Radio France, janvier 2014