Biographie

Jean-Charles de Castelbajac fabrique son premier manteau dans une couverture, alors qu’il est pensionnaire dans un institut religieux. Le jeune homme fréquente l’école des Beaux-Arts puis l’Ecole supérieure des industries du vêtement: il ne cessera dès lors de créer un dialogue entre ses deux passions, l’art et la mode. Durant les années 70, il fait quelques rencontres marquantes qui confirmeront sa vocation: Malcom Mac Laren, les Sex Pistols, Andy Warhol... En créant sa propre marque en 1978, Jean-Charles se hisse parmi les couturiers les plus en vue. Il est demandé partout pour enseigner dans les grandes écoles de mode, pour des expositions à New York ou à Londres. En 1982, son défilé de tableaux en robes peintes par Jean-Charles Blais, Robert Combas, Hervé Di Rosa, Ben, Annette Messager, ou Keith Haring dérangea le système de l’art. Seule la galerie Yvon Lambert soutiendra la démarche, jugée dangereuse par les autres qui pensaient que ce principe allait faire tomber la côte des artistes. Alors présentées à la FIAC en 1983, ces robes anticipaient sur l’ouverture actuelle et si tendance des frontières séparant l’art contemporain et la vie. Dans un registre totalement différent, il signe en 1997 la chasuble rebrodée de croix multicolore portée par le Pape Jean Paul II lors des Journées Mondiales de la Jeunesse. Il habille aujourd’hui les plus grandes stars internationales telles que la chanteuse américaine Lady Gaga ou bien encore le chanteur Kanye West. En parallèle de son activité de couturier, Jean-Charles de Castelbajac se spécialise dans le graphisme et le design, ouvrant son premier concept store à Paris en 1999. Styliste, designer, illustrateur, écrivain, Jean-Charles de Castelbajac est un touche-à-tout de la création. Depuis plus de 30 ans, sa vision ludique et colorée de l’art s’impose comme un antidote contre la morosité.

actualités sur Jean-Charles De Castelbajac