Biographie

Né en 1949 à Paris, Jean-Christophe Bailly est écrivain, poète et dramaturge. Il suit des études de lettres à l’université de Nanterre. En 1973, il publie De la déception pure, manifeste froid, en collaboration avec André Velter et Serge Sautreau. Il fonde et dirige les revues Fin de siècle (1974-1977) et Aléa (1981-1989) chez Christian Bourgois éditeur, maison dans laquelle il dirige à partir de 1984 la collection Détroits. Chez Hazan, il est directeur littéraire de 1983 à 1987, puis directeur de la collection histoire de l’art 35/37. De 1991 à 1993, il est également membre du comité de rédaction de la revue Lumières sur la ville. Il enseigne à l’École nationale supérieure de la nature et du paysage à Blois. Proche des recherches sur le théâtre, la peinture, l’architecture ou encore l’urbanisme, il travaille régulièrement avec des metteurs en scène (Georges Lavaudant, Gilberte Tsaï, Klaus Michael Grüber...), et des peintres (Gilles Aillaud...). Il a publié récemment les essais Le Propre du langage (Seuil, 1997), Panoramiques (Bourgois, 2000), La légende dispersée du romantisme allemand (Bourgois, 2001 - réédition) et un recueil de poésie Basse continue (Seuil, 2000).

Source : Théâtre de la Bastille