Biographie

Jean Hatzfeld est né en 1949 à Madagascar. Petit-fils de l’archéologue et helléniste français du même nom (Jean Hatzfeld, mort en 1947), fils d’un professeur de philosophie et d’une infirmière, Jean Hatzfeld passe son enfance en Haute-Loire et en Corrèze. Il entre au journal Libération dans les années 1970 et y créée avec Serge Daney, Homeric et JP Delacroix, le premier service des sports, domaine jusque là négligé voire méprisé par la rédaction du journal. Jean Hatzfeld exerce alors sa plume au sein de cette rédaction, « car le sport c’est de la littérature, avec sa mythologie, ses codes, sa langue, ses personnages et ses histoires ».

Jean Hatzfeld découvre la guerre « par hasard », à l’occasion du remplacement d’un confrère au Liban en 1979. Fasciné par cette expérience « métallique », il s’engage dans le grand reportage et le reportage de guerre. Il couvre pour son journal, le début du conflit en ex-Yougoslavie, «** je suis parti quand les premiers obus sont tombés sur Sarajevo »** et publie des articles « où l’horreur et le naturel donnent une étrange couleur » (Le Figaro). Grièvement blessé par un sniper près de l’aéroport de Sarajevo le 29 juin 1992, Jean Hatzfeld publie son premier livre en 1994 aux éditions de l’Olivier (L’air de la guerre ), où il vide son carnet de notes et raconte le quotidien de la guerre sur les routes des Balkans. En 1994, la découverte du génocide Tutsi au Rwanda sera l’occasion pour le journaliste, de s’interroger sur le sens de cette terrible extermination. Nourrissant cette expérience par ses lectures de Primo Levi et Hannah Arendt, il passe dix ans « au bord des marais à regarder passer les fantômes », et délaisse sa plume de journaliste pour celle de l’écrivain. Il consacre une trilogie sur son expérience rwandaise, réalisée à partir de témoignages recueillis auprès de rescapés ou de bourreaux : Dans le nu de la vie , Seuil 2000, Une saison de machettes , Seuil 2003, La stratégie des antilopes , Seuil 2007. Ayant définitivement quitté la rédaction du journal Libération en 2006, Jean Hatzfeld publie un roman en 2011, Ou en est la nuit (Gallimard), une enquête menée par un jeune reporter français en Ethiopie, découvrant l’étrange histoire d’un athlète et marathonien nommé Ayanleh Makeda.

Bibliographie sélective :

  • Ou en est la nuit , Gallimard 2011.
  • La stratégie des antilopes : récits, Seuil 2007 (Prix Médicis)
  • Une saison de machettes : récits, Seuil 2003 (Prix Fémina Essai et Prix Joseph Kessel)
  • Dans le nu de la vie : récits des marais rwandais , Seuil 2000. (Prix France Culture)
  • L’air de la guerre : sur les routes de Croatie et de Bosnie-Herzégovine , L’Olivier 1994.
  • Englebert des collines , Gallimard 2014.

Photo: © CC Rama

Biographie de la Documentation de Radio France réactualisée el 28 mars 2014

actualités sur Jean Hatzfeld