Biographie

D'origine russe, Jean-Jacques Kantorow est né le 3 octobre 1945 à Cannes en France.

Il fait ses études au conservatoire de Nice, puis à l'âge de 13 ans il vient à Paris et entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Benedetti et remporte le 1er prix de violon et de musique de chambre entre 1960 et 1963. Médaille d'or au concours Carl Flesh en 1962 à Londres, il remporte le Concours International de Genève en 1965 et en 1970 le Concours International de violon Jean Sibelius. Il obtient une bourse de la Fondation Sacha Schneider. Sa carrière de concertiste l'amène dès le début à se produire sur les plus grandes scènes internationales, aux Etats-Unis, au Canada, dans les pays de l’Est, en Inde, au Japon, en Afrique... donnant plus de 100 concerts par an... Il s'installe en France, et devient violon solo de l'Orchestre de Paris et de l'orchestre de chambre néerlandais. Il fonde avec l'altiste Vladimir Mendelssohn et le violoncelliste Herre-Jan Stegenga, le Trio Ludwig puis avec Mari Fujiwara, le Mozart String Trio. En 2011, il est nommé chef d'orchestre de l'Orchestre symphonique d'Orléans. Il enregistre de nombreuses oeuvres du répertoire en tant que chef d'orchestre et violoniste notamment chez Denon, Emi, Erato, CBS, Bis etc... Nombre de ses disques ont été primés par des récompenses internationales. Jean-Jacques Kantorow est un grand du violon, un talent époustouflant, le violoniste le plus prestigieusement original de cette génération, que j’ai entendu (Glenn Gould). En 2013, il accepte de devenir le chef de l'Orchestre de Douai Région Nord Pas de Calais. Il dira : Douai cherchait des musiciens, je suis venu et j'ai eu le déclic, j'ai ressenti une sorte de bonheur mais rien n'était prémédité.

Discographie sélective :

  • 1997 : Camille Saint-Saëns : Oeuvres pour violon et orchestre

  • 2011 : Edouard Lalo :Oeuvres symphoniques avec soliste

  • 2011 : Tchaikovsky et Korngold : Concertos pour violon

Photo © CC (wikimedia commons) Pymouss

Biographie de la documentation de Radio France janvier 2013