Biographie

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur.

Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du religieux dans les démocraties dites parfois « postmodernes ». Lui importent aussi les rapports et les oppositions entre philosophie et théologie. Il a été membre du comité de rédaction de la revue scientifique française de sociologie des religions, Archives de Sciences Sociales des Religions , et continue de faire partie de son conseil scientifique. Au titre de sociologue et d’observateur du religieux, il est invité (conférences, interviews dans la presse ou pour des revues, radios) à parler de phénomènes de société qui impliquent le religieux : dérives « sectaires », questions autour de l’intégrisme, du fondamentalisme, de la laïcité, de l’Eglise catholique... Outre de nombreux articles dans Esprit et d’autres revues, il a publié deux ouvrages : Religions à la carte en 1995 (Hachette) et La Loi de Dieu contre la liberté des hommes. Intégrismes et fondamentalismes en 2002 (Seuil). Dans l'actualité politique, sociale et culturelle, en particulier à la télévision et à la radio, il observe avec intérêt les nouveaux conformismes, facilement présentés comme des « révolutions ».

Une part essentielle de l'oeuvre intellectuelle de Jean-Louis Schlegel concerne son travail de traducteur, né de sa double compétence linguistique et philosophique-théologique. Il a notamment traduit L'Etoile de la rédemption de Franz Rosenzweig avec Alexandre Derczanski (Seuil, 1982 et 2003, traduction entièrement revue), Théorie de l'agir communicationnel de Jürgen Habermas (avec Jean-Marc Ferry, Fayard, 1987) et Théologie politique I et II de Carl Schmitt (Gallimard, 1988).

actualités sur Jean-Louis Schlegel