Biographie

Né le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), Jean Teulé grandit à Arcueil (94). Ses parents, militants communistes, étaient concierges d’une mairie communiste. Mauvais élève, il a la chance d’être encouragé par un professeur inspiré qui le pousse vers une école de dessin. En 1978, il entre à l’Echo des Savanes mettant en images « des reportages sur des barjots » et signe « Gens de France et d’ailleurs ". Ayant débuté l’adaptation du roman de Jean Vautrin Bloody Mary publié chez Glénat, l’album obtient un prix au Festival d’Angoulême en 1984. Quand l’Echo disparaît, Jean Teulé va collaborer à Circus , mensuel de l’édition Glénat de 1983 à 1986. A cette époque, il publie Filles de nuit et Sita-Java .

Un jour, la télévision s’impose à lui : Bernard Rapp le producteur de L’Assiette anglaise (Antenne 2) fait appel à son talent, puis, on le retrouve sur Canal + dans l’émission-culte Nulle part ailleurs . À l’aube des années 90, Elisabeth Gille, éditrice chez Julliard, le persuade de se lancer dans l’écriture. Son premier roman Rainbow pour Rimbaud sortira en 1991, un hommage à l’homme aux semelles de vent (qu’il adaptera lui-même au cinéma en 96) puis L'Œil de Pâques , l’année suivante. Travailleur acharné, il s’enferme dans son bureau au cœur du quartier du Marais, nous offrant Balade pour un père oublié (1995), Bord cadre (1999) et Les Lois de la gravité en 2003. Les poètes l’inspirent mais aussi les victimes pour lesquelles « il a toujours eu de l’empathie » (Le Monde , 2009). Le Montespan (victime du Roi-Soleil) publié en 2008 reçoit le Grand Prix Palatine du roman historique et se vend à 250000 exemplaires. Darling (1998) est adapté au cinéma par Christine Carrière. Le Magasin des suicides est adapté par Patrice Leconte en 2012 sous la forme d’un film d’animation. Ses récits, inspirés de faits et de personnages réels, attirent le cinéma à qui il vend ses droits "sans mettre le nez dans les scénarios » (Lire, 2008). Jean Teulé endosse également le rôle d’acteur à diverses reprises (Romaine en 1997, Caché de Michael Haneke en 2005, prix de la mise en scène à Cannes), une activité qui le rapproche définitivement de celle qui partage sa vie, l’actrice Miou Miou. En 2013, il expérimente un nouveau genre en écrivant l'histoire du roi maudit Charles IX sous la forme d'une bande dessinée avec Richard Guérineau intitulée "Charly 9", une activité qui se prolonge en 2014 avec l'album "Je, François Villon" dessiné par Luigi Critone.

Bibliographie sélective

  • Je, François Villon (Julliard, 2006)
  • Le magasin des suicides (Julliard, 2007)
  • Le Montespan (Julliard, 2008)
  • Mangez-le si vous voulez (Julliard, 2009)
  • Charly 9 (Julliard, 2011)
  • Fleur de tonnerre (Julliard, 2013)
  • Charly 9 (Delcourt, 2013)
  • Je, François Villon Vol.2 Bienvenue parmi les ignobles (Delcourt, 2014)

Biographie de la Documentation de Radio France, octobre 2014

actualités sur Jean Teulé