Biographie

Jonathan Nossiter naît le 21 novembre 1961 à Washington. Il grandit en France, en Angleterre, en Italie, en Grèce et en Inde, où son père, le journaliste Bernard Nossiter, est successivement correspondant permanent. Plus tard, il étudie aux Beaux-Arts à Paris et au San Francisco Art Institute.

Son premier contact avec le cinéma survient lorsqu’il décroche un job de déménageur de meubles pour le film Liaison fatale , à New York, qui se transforme finalement en celui d'assistant réalisateur aux côtés d'Adrian Lyne. Le premier film de Jonathan Nossiter, Resident Alien, qu'il écrit, produit et réalise,__ sort sur les écrans en 1991 avec dans le rôle principal l’acteur Quentin Crisp, rencontré sur le tournage de Liaison fatale.

En 1997, sort son second long-métrage, Sunday , qui lui vaut le Grand Prix du Jury au Sundance Festival et le Grand Prix du meilleur film au festival de Deauville. En 2000, son thriller psychologique Signs and Wonders , avec Charlotte Rampling et Stellan Skarsgård, est nommé pour un Lion d'or au festival de Berlin.

C’est son quatrième long-métrage qui sera véritablement remarqué, en 2004 : le documentaire Mondovino, sur le monde du vin, se déroule sur trois continents. Il fait partie des quatre documentaires nommés en compétition officielle dans l'histoire du festival de Cannes.

Après un détour par la comédie (Rio Sex Comedy , à nouveau avec Charlotte Rampling, sorti en 2011), et dix ans après Mondovino , Jonathan Nossiter revient avec Résistance Naturelle , sur les écrans français le 18 juin 2014. Le documentaire, présenté en avant-première au Festival de Berlin, célèbre quatre producteurs italiens de vins naturels.

Filmographie :

  • 1990 : Resident Alien
  • 1997 : Sunday
  • 1998 : Searching for Arthur (téléfilm)
  • 2000 : Losing the Thread (téléfilm)
  • 2000 : Signs and Wonders
  • 2004 : Mondovino
  • 2010 : RioSex Comedy
  • 2014 : Résistance Naturelle

En savoir plus :

Son site officiel

Biographie de la Documentation de Radio France, juin 2014

actualités sur Jonathan Nossiter