Biographie

Comédien très jeune (Le Père tranquille de Noël-Noël au cinéma en 1946, Le Voleur d'enfants de Jules Supervielle au théâtre en 1948), il ne se consacrera que peu à cette activité par la suite, préférant assurer quelques contributions de courtoisie pour des copains cinéastes. Il oriente sa vie professionnelle vers la radio publique, où il présente, à partir du à partir d'octobre 1965 le Pop-Club , une émission devenue culte, que France Inter n'interrompra que quarante ans plus tard (en 2005). José Artur y inaugure un ton nouveau, élégant et disert, où l'humour ne le cède qu'à l'acuité critique. Artistes, écrivains, hommes politiques de tous bords s'y croisent, donnant à ces décennies si riches et contrastées, une série de chroniques. José Artur sait allier commentaires, interviews, humour, rythme et musique, et n'hésite pas à se livrer à quelques excentricités, comme renvoyer un interprète en cours d'interview, ou faire les questions et les réponses si son invité est absent.

Avec la programmation de Patrice Blanc-Francard et de Pierre Lattès, à partir de minuit, la musique, le rock et le jazz, tiennent aussi au Pop-Club une grande place. Le disque pop de la semaine (en ouverture de l'émission) donne le ton.

José Artur anime aussi quelques autres émissions de radio pour France Inter, et pour la télévision, des programmes consacrés à l'actualité théâtrale.

  • Le Pop-Club , de 1965 à 2005
  • Qu'il est doux de ne rien faire , de 1970 à 1973
  • Flirtissimo
  • Avec ou sans sucre
  • À qui ai-je l'honneur ?
  • Table ouverte
  • Au niveau du vécu
  • C'est pas dramatique , de 1996 à 2007
  • Inoxydable , de septembre 2006 à juin 2007
  • C'est pas croyable , avec Stéphane Bern
  • Le fou du roi , avec Stéphane Bern

actualités sur José Artur