Biographie

Né le 4 octobre 1947 dans le 19e arrondissement, Paul-Alain Leclerc (son véritable nom) grandit avec ses cinq frères et sœurs, partagé entre le domicile de son père et de sa mère après leur divorce. En 1966 il rencontre Etienne Roda-Gil avec qui il entame une collaboration jusqu’en 1980 qui donnera de grands succès comme « La Californie » , « Ce n’est rien » , « Si on chantait » … Son premier album éponyme en 1969 obtient leprix de l’académie Charles Cros . La même année il est engagé pour tenir le rôle principal dans la comédie musicale «Hair» au théâtre de la Porte Saint-Martin. Ensuite l’Olympia l’accueille à plusieurs reprises et ses chansons commencent à être traduites à l’étranger. Le résultat de ses ventes est fulgurant : il reçoit cinq disques d’or en 1974. L’album « Jaloux » paru en 1978 sera son premier grand succès commercial notamment grâce au titre « Ma préférence» , écrit par Jean-Loup Dabadie, qui deviendra l'un des ses auteurs privilégiés. En 1985, Julien Clerc tourne pour une campagne publicitaire Citroën, ses disques sont des tubes internationaux (notamment « Mélissa**** » ), ses tournées le mènent jusqu’en Afrique et au Canada, en passant par le Brésil. C’est en 1992 que sort un album majeur sa carrière, « Utile» qui marque les retrouvailles avec son ami Étienne Roda-Gil. En 1997, il fête ses 50 ans sur scène, avec ses trois filles et ses amis (Souchon, Renaud, Bruel, …).

De 1996 à 2010, il participe aux concerts des Enfoirés . Son album «Double enfance» sort fin 2005, et rencontre le succès, dans une période où le marché du disque s'effondre. Il comporte, entre autres, deux chansons d'Étienne Roda-Gil, disparu quelques mois plus tôt. Son album «Où s'en vont les avions» sort en septembre 2008 auquel ont notamment participé Maxime Le Forestier, Carla Bruni, et Benjamin Biolay, en tant que producteur. Il a fêté ses quarante ans de carrière sur la scène du Casino de Paris en 2009.

En novembre 2011, il retrouve Maxime Leforestier pour l'album,«Fou peut-être» , réalisé par Philippe Uminski dans lequel collaborent des artistes plus jeunes comme Alex Baupain et Julien Doré. En 2012, il effectue une tournée avec un orchestre symphonique et enchaîne en 2013 une autre tournée Pianistic , récital acoustique à deux pianos.

Discographie (sélection)

  • Julien Clerc (1968)
  • Niagara (1971)
  • Ça fait pleurer le bon dieu (1973)
  • Jaloux (1978)
  • Quand je joue (1980)
  • Femmes, Indiscrétion, Blasphème (1982)
  • Fais-moi une place (1990)
  • Utile (1992)
  • Julien 1997)
  • Si j'étais elle (2000)
  • Double Enfance (2005)
  • Où s'en vont les avions ? (2008)
  • Fou, peut-être (2011)
  • Symphonique (2012)

Le site officiel

(Biographie de la Documentation de Radio France, mise à jour octobre 2014)

Julien Clerc

43'32

Julien Clerc : on l'aime, etc

Festival Fnac Live, nouveau single : Julien Clerc est l'invité exceptionnel du premier Mag de ...

actualités sur Julien Clerc

Voir plus