Biographie

photo : collection privée de l'Artiste

Petit fils et fils d’artistes lyriques, Julien Dran commence par étudier le cor, puis il poursuit ses études de chant au CNR de Bordeaux.

Il débute très tôt son expérience professionnelle en juin 2005, en chantant « le Cygne » dans les « Carmina Burana » de Carl Orff (rôle qu’il reprend en février 2006) et est régulièrement invité à se produire en récital ou à interpréter la partie de ténor d’œuvres sacrées comme « la Messa in Tempora Belli » de Joseph Haydn, le « Magnificat » de Bach ou la Messe en Ut de Mozart

Admis au CNIPAL de Marseille pour la saison 2007-2008, Julien Dran chante à l’Opéra de Marseille dans « Un Ballo in Maschera » (le serviteur d’Amelia), « Aïda » de Verdi (il messagero), dans « Mireille » de Gounod (le petit berger ) et « Manon Lescaut » de Puccini (Edmondo).

Lauréat du 21ème Concours international de Clermont Ferrand, il participe en 2010, à une nouvelle production de « Cosi Fan Tutte » (Ferrando) et suit la Master-class de Jeanine Reiss sur « I Capuleti e i Montecchi » de Bellini (rôle de Tebaldo).

Premier prix du concours international de chant « Gayarre » à Pampelune (Espagne), il est remarqué par les opéras de Munich et de Naples.

Parmi les projets de Julien Dran :

« Don Giovanni » de Mozart (Ottavio) pour le centre lyrique Clermont Auvergne en fevrier 2012.

« La Flûte enchantée » de Mozart (Tamino) pour le festival de Corte en juillet 2012.

« Le Barbier de Séville » de Rossini (comte Almaviva) pour le Grand Théâtre de Bordeaux en aout 2012.

« Rigoletto » de Verdi (Borsa) pour le festival d'Aix-en-Provence, juin/juillet 2013 (avec tournée en 2014)

« Falstaff » de Verdi (Fenton) pour l'Opéra d'Avignon en novembre 2013.

Julien Dran interprètera à l’Opéra Comique une cantate de Massenet sous la direction de François Xavier Roth en mai 2012.