Biographie

Révélée dans les années 1990, par son naturel et son appétence à aborder des rôles très variés, Karin Viard est devenue une actrice populaire mais aussi une remarquable co...

Révélée dans les années 1990, par son naturel et son appétence à aborder des rôles très variés, Karin Viard est devenue une actrice populaire mais aussi une remarquable comédienne.

Biographie

Karin Viard est née le 24 janvier 1966 à Rouen. Après deux années d'études au Conservatoire de la ville, dès ses 17 ans et son bac en poche, elle s'installe à Paris et suit les cours de comédie de Vera Gregh et de Blanche Salant. 

Elle débute au cinéma en jouant des rôles comiques dans le film d’Étienne Chatiliez, Tatie Danielle, en 1990, puis dans Delicatessen, de Caro et Jeunet, en 1991. 

En 1992, elle joue dans le premier long-métrage de Cédric Klapisch, Riens du tout, un film choral, une comédie rythmée et joviale, dont le message ne passe pas inaperçu. Cédric Klapisch la qualifie d'actrice intelligente et sensible.

Le réalisateur, Étienne Chatiliez, dit d’elle :

Il y a de la vie chez Karin ! C'est quelqu'un de sain, d’abordable. Elle nous raconte un peu tous.

Des premiers rôles

Rapidement elle interprète des premiers rôles. En 1998, dans La Nouvelle Ève de Catherine Corsini elle est une célibataire hyperactive. Changement de registre avec Haut les cœurs ! de Solveig Anspach dans lequel elle est une femme enceinte, atteinte d'un cancer. 

Elle participe à d’autres comédies chorales comme Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc en 2002, ou encore Potiche, en 2010, dans lequel elle retrouve Fabrice Luchini.

En 2009, elle fait partie du projet original des frères Arnaud et Jean-Marie Larrieu, Les derniers jours du monde, aux côtés de Mathieu Amalric. Elle partage aussi l'affiche avec Michel Aumont dans le drame contemporain, _Les Invités de mon père_, réalisé par Anne Le Ny.

Elle commence l'année 2011 en donnant la réplique à François Damiens dans le film de Dany Boon, Rien à déclarer. Elle retrouve ensuite Cédric Klapisch pour la comédie dramatique, Ma part du gâteau, dans laquelle elle interprète une mère de famille au chômage, aux côtés de Gilles Lellouche. 

Cette même année 2011, elle fait partie de l'équipe de policiers de la brigade de protection des mineurs dans le drame, Polisse, de Maïwenn, film qui remporte le prix du jury au Festival de Cannes. 

Début 2012, elle interprète une animatrice radio dans Parlez-moi de vous, un rôle inspiré par Macha Béranger qui a animé, durant des décennies, l'émission Allô Macha, sur France Inter

En 2020, elle joue une bourgeoise expatriée, mariée à Benjamin Biolay, dans le film, Les Apparences, réalisé par Marc Fitoussi.

Pour en savoir plus sur Karin Viard

Sur le site de France Inter, en 2015, dans l’émission La Vie est un Je, son entretien avec Daphné Roulier révèle une face intime de l’actrice.

Les récompenses

  • 1993 : La Nage Indienne, de Xavier Durringer, nomination au César du meilleur espoir féminin
  • 1997 : Les Randonneurs, de Philippe Harel, nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 1999 : Haut les Cœurs ! de Sólveig Anspach, César et Prix Lumière de la meilleure actrice
  • 2002 : Embrassez qui vous voudrez, de Michel Blanc, César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 2005 : Le Rôle de sa Vie, de François Favrat, César de la meilleure actrice et meilleure actrice au Festival des Films du Monde de Montréal
  • 2008 : Paris, de Cédric Klapisch, nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 2010 : Potiche, de François Ozon, nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 2011 : Polisse, de Maïwenn, Globe de Cristal de la meilleure actrice et nominations au César et au Prix Lumière de la meilleure actrice 
  • 2015 : Lulu Femme Nue, de Solveig Anspach, Prix Lumière de la meilleure actrice et Prix d’interprétation féminine au Festival du film de Sarlat
  • 2015 : La Famille Bélier, d’Éric Lartigau, Prix Lumière de la meilleure actrice et nomination au César de la meilleure actrice
  • 2016 : Vingt-et-une nuits avec Pattie, de Jean-Marie et Arnaud Larrieu, nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 2017 : Jalouse, de David et Stéphane Foenkinos, Globe de Cristal de la meilleure actrice et nominations au César et au Prix Lumière de la meilleure actrice
  • 2018 : Les Chatouilles d’André Bescond et Éric Métayer, Globe de Cristal pour la meilleure actrice et César de la meilleure actrice dans un second rôle
  • 2019 : Chanson Douce de Lucie Borleteau, nominations au César et au Prix Lumière de la meilleure actrice

Karin Viard a également reçu :

  • 1999 : Grand Prix Jeunes Talents, catégorie Films et Images, du Ministère de la Culture
  • 2009 : Chevalier de l'Ordre National du Mérite
actualités sur Karin Viard