Biographie

Karina Marimon fut découverte en 1995 par Danielle GAIN, Agent artistique chez Cinéart, alors qu’elle était encore élève à la rue Blanche (E.N.S.A.T.T).Une fois diplômée de cette prestigieuse école de théâtre, grâce à son talent elle enchaîne, sans interruption, de beaux rôles au théâtre, au cinéma et à la télévision.

Son lien avec la chanson s’est révélé indéfectible tout au long de sa carrière. En 1999 elle écrit un spectacle cabaret, « service compris », dans lequel elle joue ses sketchs et interprète les chansons des autres. Dans les rôles qu’on lui confie au théâtre, elle est souvent amenée à chanter. Mais … encore les chansons des autres.

En 2007, elle participe au spectacle des Seagirls au Divan du monde et fait la rencontre de Benoît Simon, guitariste. Son univers musical et le plaisir qu’elle prend à travailler avec lui la pousse enfin à écrire ses propres textes. Commence alors la gestation de son premier album : « Une gueule à part ».

Monter sur scène pour chanter ses propres textes représente pour Karina l’alliance de tout ce qu’elle sait si bien faire : chanter, exprimer des émotions, interpréter des personnages, raconter des histoires avec dérision, humour, et second degré.

Ce premier album est une galerie de portraits : de la nymphomane, à la mère de famille soumise, du raciste ordinaire à la célibattante, les travers de l’espèce humaine y sont décortiqués. Mais ne cherchez pas le pathos ou le réalisme primaire…. Il flotte dans les textes de Karina Marimon le décalage, l’ironie et l’humour salvateur.

Elle a souhaité être accompagnée par une guitare, une contrebasse et un accordéon pour mieux nous balader. Au programme, valse , folk, rock, musette en passant par le jazz manouche, le tout estampillé : « Nouvelle chanson française »

Après avoir été repérée par le comité d’écoute de la SACEM, elle reçoit une aide à l’autoproduction… L’opportunité de partir en studio avec ses musiciens…Puis en résidence aux Cuizines (scène de musiques actuelles à Chelles) où elle créé son spectacle sous la direction de Patrick Haudecoeur (metteur en scène entre autre de « La valse des pingouins », et de « Thé à la menthe ou t’es citron »…)

Depuis quelques mois, elle sillonne les salles de concert, allant de soirées caf conç’ en clubs Parisiens (le Sunset récemment).

Chaque fois le public est heureux et conquis, tant par les qualités vocales de cette artiste que par sa théâtralité.

Karina entretient avec le public un rapport aussi drôle qu’inattendu, elle a la comédie vissée au corps …Ca se sent…Ca se voit et ça s’entend !!!