Biographie

.

Chanteur de son temps, Kerredine dépeint notre société dans des teintes douces-amères. Après avoir longtemps été l’ombre (ou la lumière ?) de nombreuses grandes voix de la chanson française , il a notamment découvert ZAZ pour qui il a écrit et composé « Je veux » , Kerredine et ses compagnons de musique manouche les mecs d’oberkampf montent en scène.

Des accents tziganes et une gouaille toute parisienne : Kerredine décortique avec humour les maux de notre société, fait tomber un à un les tabous et nous met face à nos propres contradictions.

Restent la joie d’une guitare manouche, la mélancolie d’un violon tzigane__ et l’assurance d’une contrebasse jazzy : avec Kerredine on y croit dur comme fer, oui, la musique peut nous changer.