Biographie

Laeticia Bucaille est une sociologue politique de terrain, qui mène ses recherches directement dans les pays concernés. Elle s’intéresse plus particulièrement aux processus de sorties de la violence et de réconciliation dans les sociétés post-coloniales . Après son diplôme de Science Po au début des années 1990, elle séjourn à plusieurs reprises en Algérie pour y étudier l’engagement politique de la jeune génération. Après un apprentissage de l’arabe au Caire et en Cisjordanie, elle consacre sa thèse de doctorat à l’autonomie palestinienne en gestation dans les territoires palestiniens. Elle a vécu et enquêté dans la bande de Gaza en 1994 et 1995. Elle a aussi effectué des recherches en Israël et en Afrique du Sud.

Laetitia Bucaille a enseigné à l’Université Columbia à New York et à Vancouver. Elle est maître de conférences en sociologie à l’Université de Bordeaux 2. Actuellement chercheur au Centre Émile Durkheim et chercheur associée au CERI, elle est l’auteur de nombreuses publications. Laetitia Bucaille a obtenu le prix Seligmann 2011 pour Le pardon et la rancoeur. Algérie/France, Afrique du Sud : peut-on enterrer la guerre ? paru chez Payot en 2010.

Bibliographie sélective :

  • 2003, L’impossible stratégie palestinienne du martyre. Victimisation et attentat suicide , Critique internationale
  • 2011Civilisation, rationalité et attentat-suicide, Champ de mars
  • 2002, Générations Intifada , Paris, Hachette Littératures
  • 2013, Femmes à la guerre. Egalité, sexe et violence , Critique internationale

Biographie de la Documentation sonore de Radio France