Biographie

1er album – sortie le 18 JUIN 2012

Lartigo était autrefois le chanteur-leader d'Elzef ; groupe ayant promené son groove en concert pendant dix ans et produit trois albums. Cette quasi fanfare alimentée au hip-hop, groove, chanson, aux musiques méditerranéennes a fait voyager son répertoire sur plus de 500 concerts en France (Francofolies, Bataclan, Printemps de Bourges...), à l'étranger (Angleterre, Espagne, Moyen-Orient, Maroc) et au cinéma (Mr Bean 2). Le troisième album réalisé par Mellino des Négresses Vertes a connu deux petits succès "Tchaka l'Arracheur de Dents" et "le Vent se Lève".

En solo depuis 2009, Lartigo a resserré les rangs et épuré ses compositions en laissant d’avantage d’espace à sa voix, sa guitare et à ses textes. Le single « Le Claqueur » est sa toute première sortie en solo, et elle reçoit déjà un accueil très encourageant des médias.

Entre humour et poésie, cette chanson folk-reggae au ton mélancolique raconte un type violent à fleur de peau, à la recherche de l’âme sœur, « la gifleuse aux mains d’or ».

Produit par le label Emergence, Lartigo réalise et enregistre son premier album studio éponyme fin 2010 à Montreuil. Autour d'une formation trio (guitare-voix, contrebasse, batterie). Fasciné à la fois par la chanson soul (Bill Withers, Sly Stone, ... ) et par la chanson française retro, il s'attelle sur ces 11 titres à trouver le juste équilibre entre tonicité et retenue, entre groove acoustique et textes en français. L'intention sera de pouvoir taper du pied comme pour un blues qu'il pleuve ou qu'il vente à l'intérieur de ces chansons aux humeurs variées.

Alternant titres enlevés aux refrains accrocheurs (La pêche et la banane ) et valses "groovées" dans la capitale (Le fantôme de Belleville, le Banc ), ce premier opus délivre des fables du quotidien d’un java-blues man romantique (Passe la main ), sombre (Haïssable ) et dansant (Fraîche et spontanée).

source : Emergence