Biographie

Laurence Rossignol est née le 22 décembre 1957 à La Garenne-Colombes. Elle s'engage politiquement très jeune, dès 1973, contre la loi Debré sur le service militaire puis contre la réforme Saunier-Seité sur les universités. Après son bac en 1976, elle suit des études de droit à l'université de Dijon puis obtient un DEA de droit social à la Sorbonne. En 1981, elle rejoint l’UNEF-ID où elle rencontre Julien Dray, qu’elle retrouvera par la suite au sein du courant de la Gauche socialiste mené par Jean-Luc Mélenchon et Arnaud Montebourg. En 2002 à l’occasion du référendum sur la constitution européenne elle rejoint le courant de Laurent Fabius, chef de file des partisans du non, et le soutient lors des primaires de 2006. Lors du congrès de Reims elle appuie la motion conduite par Martine Aubry. En décembre 2008 elle est désignée par le Parti socialiste secrétaire nationale à l'environnement. Après la catastrophe nucléaire de Fukushima elle devient très active dans son parti pour engager les socialistes sur la voie de la sortie du nucléaire. À la suite de l'élection de François Hollande à la présidence de la République elle fonde avec plusieurs parlementaires la Gauche Durable , groupe d'une vingtaine de parlementaires qui prônent un nouveau modèle de développement fondé sur la transition écologique, la révolution numérique, l'égalité des territoires et de nouveaux processus démocratiques.

Après ses études elle travaille comme journaliste juridique à La Vie ouvrière, le journal de la CGT puis elle intègre à partir de 1983 des cabinets ministériels (elle travaille successivement auprès de Pierre Joxe, Laurent Fabius, Frédérique Bredin). En 1993 elle entre au conseil national du PS et au secrétariat national où elle est chargée de la problématique de la Ville (toxicomanie, transports, des droits des femmes). Entre 1999 et 2004 elle siège au Conseil économique et social.

Sur le plan local elle se présente en Picardie à différents scrutins dès 1997 et mène des combats difficiles dans un territoire électoralement très favorable à la droite. En 2001 elle est élue conseillère municipale d’opposition à Compiègne . En 2004 après la victoire de la gauche aux régionales elle est élue vice-présidente du conseil général de Picardie, chargée de la vie associative, de la jeunesse et de l'économie sociale. En 2011 elle remporte son siège de sénatrice de l’Oise et depuis préside un groupe de travail sur l’environnement.

Elle s'engage parallèlement pour des combats féministes et participe au sein PS à des commissions sur le droit des femmes . En 2005, lors du congrès du Mans elle dépose un texte intitulé : La Femme, le fou et le colonisé dans lequel elle développe l’idée que les femmes, comme les descendants de colonisés, sont toujours victimes des stéréotypes véhiculés par les anciennes générations. En avril 2012 elle a défendu la position de Najat Vallaud-Belkacem favorable à l'abolition de la prostitution.

Site du Sénat

Son blog

(Biographie de la Documentation de Radio France, février 2014)

© CC Philippe Grangeaud/PS

actualités sur Laurence Rossignol