Biographie

Né en 1972, de parents psychanalystes, Laurent Gaudé a le cœur ancré dans le 14ème arrondissement de Paris. De son enfance équilibrée et heureuse, le romancier garde « le sentiment d’appartenir à un clan par la transmission » (Le Matricule des anges n° 57). Pour lui, le métier de ses parents a été plutôt source d’interrogation et ne l’a pas influencé Avant d’être un auteur reconnu, Laurent Gaudé a du lutter contre une orthographe insaisissable ce qui ne l’a pas empêché d’obtenir une maîtrise de lettres modernes puis un DEA d’études théâtrales.

Son initiation au théâtre, il la doit à ses parents et son désir d’écrire aux émotions ressenties dans ces spectacles où la parole est reine. Il écrit sa première pièce intitulée Onysos le furieux pendant sa première année de préparation à l’agrégation, en 1996. Elle ne sera jouée qu’en 2000 à Strasbourg, mise en scène par Yannis Kokkos. Entretemps, il écrit un roman, un récit en prose poétique et deux autres pièces inédites. La rencontre déterminante avec le metteur en scène et acteur, fondateur du Théâtre national de Strasbourg le conduit à réfléchir à son écriture et son rôle d’écrivain. A défaut de voir jouer sa première pièce, l’auteur se remet à la tâche : naissent ainsi Pluie de cendres (1997) Combats de possédés (1999) : cette dernière - largement influencée par Bernard-Marie Koltès - prendra vie sur les planches en Allemagne, à la Schauspiel de Essen. Reconnu dans le milieu du théâtre, il reçoit des commandes, part en résidence d’écriture répondant à l’invitation de Jean-Marc Bourg. Pour sa compagnie, Labyrinthes, il créé Cendres sur les mains (2001), puis un monologue pour Myriam Boyer Médée Kali , répond à la demande de Jean-Louis Martinelli au TNS avec Les Sacrifiés , une pièce sur l’Algérie.

En 2001, il renoue avec le thème de la guerre mais dans le registre romanesque. Actes Sud publie Cris , un livre « coup de poing » sur la guerre 14-18. Mais c’est La Mort du roi Tsongor qui le consacre puisqu’il obtient le Goncourt des lycéens 2002 et le prix des libraires en 2003. Le succès sera encore au rendez-vous avec son roman « Le Soleil des Scorta » récompensé par le prix Goncourt 2004. En 2010, Actes Sud publie Ouragan , un roman qui « puise sa force dans la folie de la nature et des hommes » (L’Express , 2010) en évoquant la Nouvelle Orléans ravagée par le cyclone Katrina. Depuis Laurent Gaudé continue d’explorer « le vaste territoire de l’imaginaire et de l’écriture ».

Bibliographie sélective (éditions Actes Sud)

Pièces de théâtre

  • Caillasses (2012)

  • Mille orphelins (2011)

  • Sodome, ma douce (2009)

  • Sofia douleur (2008)

  • Les sacrifiées (2004)

  • Médée Kali (2003)

  • Salina (2003)

  • Le tigre bleu de l’Euphrate (2002)

  • Cendres sur les mains (2002)

  • Pluie de cendres (2001)

  • Onysos le furieux (2000)

  • Combats de possédés (1999)

Romans

**** Danser les ombres (2015)

  • Les oliviers du Négus (2011)

  • Les oliviers du Négus (2011)

  • Ouragan (2010)

  • Je suis le chien Pitié (2009)

  • Dans la nuit Mozambique et autres récits (2008)

  • La porte des enfers (2008)

  • Eldorado (2006)
  • Le Soleil des Scorta (2004)
  • La mort du roi Tsongor (2002)
  • Cris (2001)

Biographie de la documentation de Radio France le 20/06/2012


actualités sur Laurent Gaudé