Biographie

Né le 30 juin 1976, Laurent Neyret est agrégé en droit privé et sciences criminelles. Sa thèse sur les Atteintes au vivant et à la responsabilité civile dans laquelle il propose la création d’un crime d’écocide, a reçu le Prix Maisondieu de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, le Premier prix de la Société française de droit de l'environnement et le Prix du Centre Droit et Santé de la faculté de droit de Montpellier. Il a enseigné pendant cinq ans à l’Université de Versailles Saint-Quentin. Il y a initié la création de la première clinique du droit de l’environnement en France.

Ses recherches portent sur les grands défis du droit de la responsabilité, plus particulièrement dans les domaines de la responsabilité environnementale (dommage environnemental et préjudice écologique), de la responsabilité médicale et de la bioéthique (les conséquences médicales du Distilbène), à l’échelle nationale et internationale.

Bibliographie sélective :

  • Atteintes au vivant et responsabilité civile, 2006
  • Déclaration pour la protection juridique de l'environnement, 2010
  • Le crime contre l’humanité, 2009
  • Nomenclature des préjudices environnementaux, 2012

Documentation de Radio France, mai 2013.