Biographie

Laurent Stocker

Comédien, acteur, sociétaire de la Comédie-Française

Laurent Stocker est né le 27 mai 1973 à Saint-Dizier. Sûr de sa vocation, il quitte les Vosges à 15 ans pour préparer à Paris un bac option théâtre. Formé aux Ateliers Gérard Philipe et au Conservatoirenationalsupérieurd’art dramatique dans les classes de Madeleine Marion, Daniel Mesguich et Philippe Adrien, il entre à la Comédie-Française en 2001, et en devient sociétaire en 2004.

Laurent Stocker déclare fuir la routine. Depuis 1997 où il joue son premier personnage de cinéma dans ‘La Mort du chinois’ de Jean-Louis Benoît, il mène une impressionnante carrière au théâtre et au cinéma, au rythme de quatre rôles par an. Artiste sensible, il interprète volontiers les tragédies du répertoire classique, mais il est surtout connu pour son pouvoir comique. Muriel Mayette, administratrice de la Comédie Française, le salue comme un poète du rire.

En 2008, il remporte le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans Ensemble c’est tout, le film de Claude Berri tiré du roman d’Anna Gavalda. Laurent Stocker est chevalier des Arts et des Lettres.


Filmographie sélective :

  • Ensemble, c’est tout, Claude Berri 2007
  • Le code a changé, Danièle Thompson 2009
  • Saint-Jacques… La Mecque, Coline Serreau 2005
  • Cyprien, David Charhon 2009
  • L’Exercice de l’État, Pierre Schöller 2011
  • Tirez la langue, mademoiselle, Axelle Ropert 2013

Théâtre (sélection) :

  • 2001 : Le Balcon, Jean Genet, mise en scène Jean Boillt, Festival d’Avignon
  • 2011 : Le Babil des classes dangereuses, Valère Novarina, direction Denis Podalydès, Odéon-Théâtre de l’Europe
  • 2013 : Le Prix Martin, Eugène Labiche, mise en scène Peter Stein, Théâtre de l’Odéon

Télévision (sélection) :

  • 1992 : Un fil à la patte, Georges Feydeau, mise en scène Philippe Duclos
  • 2010 : Manon Lescaut, Gabriel Aghion
  • 2013 : Alias Caracalla, Alain Tasma
  • 2013 : Fini la comédie, Claude Mouriéras

Biographie de la Documentation de Radio France, avril 2013

actualités sur Laurent Stocker