Biographie

Né en 1964 en Belgique.

Après une entrée clandestine en Roumanie, il donne à voir les conditions de vie sous le régime de Ceausescu : y revient à sa chute, peu de temps avant de rejoindre l'Agence Gamma, en 1990.

Photographe de tous les conflits : de l'Ex-Yougoslavie à l'Afghanistan, de la Tchétchénie à la Guerre du Golfe, en passant par l'Arique et par le Moyen-Orient, il couvre l'actualité pour de nombreux journaux internationaux.

Il fait de la prison et est grièvement blessé à plusieurs reprises. La première fois en 1991, à Vukovar où un éclat d'obus lui transperce le bras gauche, en 2001 à Ramallah ; un genou touché par un sniper israélien, puis, en 2005, à Fallouja, au bras encore.

Il témoigne du cyclone "Katrina", portraiture les jeunes des banlieues de Bastia pour le Fond National d'Art Contemporain, rend compte du flou politique suite au départ d'Aristide à Haïti.

Son travail est récompensé par le Award d'Excellence - Prix de Journalisme de l'Université de Columbia en 1991, par le Prix Paris Match en 1996, par le Prix Bayeux des correspondants de guerre en 1995 et par le Prix du Festival du Scoop d'Angers à quatres reprises entre 1991 et 1996.

Il expose notamment lors de Visa pour l'Image à Perpignan (1994-Les enfants de Kaboul ), à la Maison Européenne de la Photographie (1996-Grozny ) et à la Bibliothèque nationale de France à Paris (2008-Irak) .

La Maison Européenne de la Photographie lui consacre de nouveau une exposition en 2008, Our fellow man.

actualités sur Laurent Van der Stockt