Biographie

Lídia Jorge est née à Boliqueime en Algarve, en 1946. Diplômée en philologie romane de l'université de Lisbonne, elle se consacre très tôt à l'enseignement. En 1970 elle part, avec son premier mari officier, dans les colonies portugaises en Afrique, l'Angola et le Mozambique, où elle assiste aux guerres d'indépendance. Une expérience qui donnera lieu, plus tard, au portrait de femme d'officier de l'armée portugaise du Rivage des murmures (Métailié, 1989). A son retour, elle se consacre à l’écriture et publie son premier roman en 1980 : La journée des prodiges qui fut immédiatement remarqué par le public et la critique. Il évoque les mythes populaires, décrit la vie au quotidien d’une famille paysanne de l’Algarve au temps de la dictature de Salazar. Ce livre lui vaut d’être considérée comme l’écrivain de la mémoire du peuple portugais. Suivront huit romans, traduits en français par les éditions Métaillé. On dit de son oeuvre qu’elle a révélé le Portugal aux Portugais. Elle sait redonner la parole à ceux qui ne l’ont pas souvent, qu’il s’agisse des femmes, des paysans, des soldats pris dans la guerre ou de l’enfant. Du Portugal d’hier à la société portugaise contemporaine, elle est une voix originale majeure de la littérature européenne d’aujourd’hui.

Elle vit actuellement à Lisbonne où elle enseigne la littérature.

Ouvrages parus en français

  • Le Rivage des murmures (1989, 1999)
  • La forêt dans le fleuve (1988)
  • La journée des prodiges (1991)
  • La dernière femme (1995)
  • Un jardin sans limites (1998)
  • La couverture du soldat (2004)
  • Le vent qui siffle dans les grues (2004, 2009)
  • Nous combattrons l’ombre (2008)
  • La nuit des femmes qui chantent (2012)

Biographie de la documentation de Radio France, 17.01.2012

actualités sur Lidia Jorge