Biographie

Née en 1975 en France d'une mère biélorusse et d’un père français, Lola Lafon** grandit àSofia (Bulgarie) puisà Bucarest (Roumanie) au gré des mutations de ses parents professeurs. C’est à la danse qu’elle s’est tout d’abord artistiquement consacrée, puis à la littérature. Après avoir publié des textes dans des revues alternatives, elle est remarquée par la revue NRV** où officie, entre autres, Frédéric Beigbeder. C’est dans cette revue que sont éditées ses premières nouvelles.

Elle est politiquement engagée au sein de divers collectifs : anarchistes, autonomes, antifascistes et féministes , un engagement qu’elle évoque dans son premier roman paru chez Flammarion : Une Fièvre impossible à négocier (2003). Suivront De ça je me console (2007), Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce (2011) et La petite communiste qui ne souriait jamais (2014). Ce dernier, édité chez Actes Sud, retrace le parcours de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci :

C’est l’histoire d’une jeune fille face à ses juges, qu’ils soient sportifs, politiques, médiatiques, désirée et manipulée par les Etats, communistes ou libéraux. L’histoire de ce monde aujourd’hui disparu et si souvent caricaturé, l’Europe de l’Est où j’ai grandi.

Lola Lafon est également musicienne , influencée par Bob Dylan, les Clash, Patti Smith , comme par les musiques traditionnelles des Balkans , elle a sorti deux albums :Grandir à l'envers de rien en 2006 (Bleu Electric/Label Bleu) et Une Vie de Voleuse en mars 2011 (Le Chant du Monde/Harmonia Mundi). Elle a participé à plusieurs concerts de soutien dont ceux dits du "KO Social", organisés par les Têtes Raides. Elle a également été invitée par Jean Corti à chanter Göttingen de Barbara sur scène et sur l'albumFiorina en 2009 (WEA). Chaque sortie d’un de ses romans est accompagnée d’un « concert-lecture » .

Un programme, je n’en ai pas. Des solutions, je ne te les offrirai pas. Rien. Je me propose simplement de t’aider à accepter qu’il n’y en ait aucune (…). Débarrassés enfin de la notion d’espoir, cet insidieux appel à attendre qu’"il se passe quelque chose, un jour", nous irons, allégés d’un futur inexistant. Quand on n’a pas de futur, on a tout son temps.

Bibliographie

  • La petite communiste qui ne souriait jamais , Actes Sud, 2014
  • Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce , Flammarion, 2011
  • De ça je me console , Flammarion, 2007
  • Une fièvre impossible à négocier , Flammarion, 2003

Disques

  • Grandir à l'envers de rien , Label Bleu/Bleu Electric, 2006
  • Une vie de voleuse , Le chant du Monde/Harmonia Mundi, 2011

Bio-bibliographie des services de Documentation de Radio-France, janvier 2014

Lola Lafon à la Closerie des Lilas en 2014

2'10

actualités sur Lola Lafon