Biographie

Lou Reed , de son vrai nom Lewis Alan Reed, est né le 2 mars 1942 à Brooklyn. Il étudie d'abord le piano puis apprend la guitare après avoir découvert le rock'n'roll à la rad...

Lou Reed , de son vrai nom Lewis Alan Reed, est né le 2 mars 1942 à Brooklyn.

Il étudie d'abord le piano puis apprend la guitare après avoir découvert le rock'n'roll à la radio. A douze ans, il écrit ses premières chansons puis forme deux ans plus tard un groupe. Parti étudier à l'université, Lou Reed se passionne pour la littérature, le doo-wop, le jazz et le free jazz en particulier (Don Cherry et Ornette Coleman notamment). Au cours de l'été 1958, il subit 24 séances d’électrochocs (proposées à ses parents par un psychiatre) afin de le « guérir » de ses tendances homosexuelles. Il extériorise cette expérience dévastatrice par des textes d'une grande violence, dont il fera souvent usage lors de sa carrière. En 1962, Lou Reed fait la connaissance du poète Delmore Schwartz ; cette rencontre influencera profondément son parcours artistique. A ses côtés, il découvre la ligne de force qui guidera toute son oeuvre : mélanger le rock et la littérature.

Après avoir obtenu sa licence de lettres, il trouve en 1964 un travail de compositeur pour les disques Pickwick International. Il y produit et enregistre des dizaines de chansons dans des styles à la mode (surf, rock). Rapidement, il s'entoure de John Cale, bassiste et altiste de formation classique et du guitariste Sterling Morrison. Ensemble, ils forment les "Warlocks", puis rejoints par Angus MacLise aux tablas, il créent en 1965 le Velvet Underground . Repérés au Café Bizarre par le peintre Andy Warhol qui devient leur manager, le groupe commence les répétitions dans l'atelier de l'artiste, la Factory. La chanteuse et mannequin allemand Nico, qui fréquente aussi La Factory, rejoint Le Velvet Underground en 1967. Malgré l'enregistrement de plusieurs albums dont le célèbre The Velvet Underground and Nico , le groupe ne connaît qu'un succès limité dans les années 60 et se sépare au début des années 70.

La carrière solo de Lou Reed débute à Londres : c'est avec l'album Transformer , produit par David Bowie et Mick Ronson que Lou Reed rencontre le succès auprès du grand public, notamment grâce à la chanson "Walk on the Wild Side". De 1972 à 1982, il enregistre Berlin (1973), Metal Machine Music (1975), Coney Island Baby (1976) Rock and Roll Heart (1977), Street Hassle (1978), puis The Blue Mask (1982). A la fin des années 80, le chanteur revient sur le devant de la scène avec New York où il adopte le parlé-chanté dans des textes engagés avant de faire paraître en 1990 un album en hommage à Andy Warhol, Songs for Drella , qu'il compose et chante en compagnie de John Cale, ancien complice du Velvet Underground. Le Velvet se reforme de manière éphémère en 1989 puis en 1993 le temps de quelques concerts. Au début des années 2000, Lou Reed invite David Bowie à chanter quelques titres avec lui dans l'album The Raven . Aujourd'hui, le chanteur fait régulièrement des apparitions sur scène, notamment dans les festivals ou à l'occasion de collaborations avec des artistes comme Damon Albarn.

Discographie

Avec le Velvet Underground

  • The Velvet Underground and Nico (1967)
  • White Light/White Heat (1968)
  • The Velvet Underground (1969)
  • Loaded (1970)

En solo

  • Lou Reed (1972)
  • Transformer (1972)
  • Berlin (1973)
  • Sally Can't Dance (1974)
  • Metal Machine Music (1975)
  • Coney Island Baby (1976)
  • Street Hassle (1978)
  • The Bells (1979)
  • Growing Up in Public (1980)
  • The Blue Mask (1982)
  • Legendary Hearts (1983)
  • New Sensations (1984)
  • Mistrial (1986)
  • New York (1989)
  • Magic and Loss (1992)
  • Set the Twilight Reeling (1996)
  • Ecstasy (2000)
  • The Raven (2003)
  • Hudson River Wind Meditations (2007)

__

Biographie de la Documentation de Radio France, novembre 2012

actualités sur Lou Reed