Biographie

Louis Guilloux, né à Saint-Brieuc le 15 janvier 1899 et mort le 14 octobre 1980 dans la même ville, est un écrivain français.

Depuis 1983, un prix littéraire porte son nom.

Bibliographie :

  • La Maison du peuple, Grasset, 1927.
  • Dossier confidentiel, Grasset, 1930.
  • Compagnons, Grasset, 1931.
  • Souvenirs sur Georges Palante, O.L. Aubert Saint-Brieuc, 1931 ; réédition Calligrammes, 1980
  • Souvenirs sur Georges Palante, Préface Yannick Pelletier, Edition Diabase, 2014
  • Hyménée, Grasset, 1932.
  • Le Lecteur écrit, compilation de courriers de lecteurs du journal L'Intransigeant, 1933.
  • Angélina, Grasset, 1934.
  • Le Sang noir, Gallimard, 1935.
  • Histoire de brigands, récits, Editions sociales internationales, 1936.
  • Le Pain des rêves, Gallimard, 1942.
  • Le Jeu de patience, Gallimard, 1949.
  • Absent de Paris, Gallimard, 1952.
  • Parpagnacco ou la Conjuration, Gallimard, 1954.
  • Les Batailles perdues, Gallimard, 1960.
  • Cripure, pièce tirée du Sang noir, 1961.
  • La Confrontation, Gallimard, 1967.
  • La Bretagne que j'aime, Ma Bretagne, 1973.
  • Salido, suivi de OK Joe !, 1976, Gallimard5.
  • Coco perdu, Gallimard, 1978.
  • Carnets 1921-1944, Gallimard, 1978

Distinctions :

  • Prix du roman populiste en 1942 pour Le Pain des rêves .
  • Prix Renaudot en 1949 pour Le Jeu de patience .
  • Grand Prix National des Lettres (1967) pour l'ensemble de son œuvre.
  • Grand prix de littérature de l'Académie française (1973).
  • Grand Aigle d'Or de la ville de Nice (1978).
  • Prix Bretagne (1978) pour l'ensemble de son œuvre et Carnets 1944-1974 .

( source Wikipédia )