Biographie

La musique de Louis Ville a toutes les couleurs du monde, des confins de l’Orient aux Balkans, de la chanson populaire française au Blues cajun. Louis qui se décrit comme un artisan et non un artiste, peint des paysages d’une beauté mélancolique dans lesquels il nous promène dans des mondes fantasmagoriques, peuplé de tout, de rien mais surtout d’amour. Au fil des années, son charisme exceptionnel a fait chavirer d’émotion un public toujours plus dense qu’il transporte avec humour dans son univers sensible.

C’est en 2000 que Louis Ville décide d’entamer une carrière solo et son premier album «Hôtel pourri» voit le jour. Il est accueilli par la critique en un concert de louanges. La chanson «Hôtel pourri», du même nom que l’album, marquera à jamais l’attachement de son public.

En 2003 paraît «Une goutte», album sombre, amoureux («aime-moi»), désespéré («une goutte»), rempli d’histoires dérisoires et sordides où les mots se teintent parfois d’un érotisme très cru pour atteindre une sublime et sombre incandescence. En 2005, le grand prix d’interprétation du Centre de la Chanson lui est décerné, confirmant ainsi la reconnaissance de son talent.

En avril 2007, sort «A choisir» (chez Beside). Un troisième opus à l’image de son auteur, élégant et tourmenté à la fois. Louis réinvente «l’amour», dépeint l’humain dans «les ours», met en musique un poème désespéré de Richard Rognet («attends-moi») pour atteindre une sublime et sombre magnificence, un flamboyant désespoir («A choisir») . L’album qui a reçu un très bon accueil sera programmé sur de nombreuses radios dont France Inter, en playlist.

En mars 2011, Louis nous présente «Cinémas», son quatrième album (chez L’Autre Distribution). «Cinémas» est une ballade émouvante qui revisite les road movies américains, le cinéma français des années 50, les films noirs américains des sixties, l’univers fellinien et tant d’autres. La plume de Louis est toujours aussi originale et ciselée, la voix plus envoûtante et émouvante encore. Il y a tant d’amour, de flamboyance, tant de joie, de dérision dans ce «Cinémas» là qu’il ne nous quittera plus et les images défileront pour longtemps encore devant nos yeux et nos cœurs, comme une pellicule sans fin.

A venir très prochainement, une nouvelle édition de «Cinémas» avec en bonus des duos avec Mell, Marcel Kanche et François Pierron, label Balandras Editions.

actualités sur Louis Ville