Biographie

Femme de lettres américaine, Louise Erdrich est née en 1954 dans le Minnesota. Fille d’un père allemand et d’une mère indienne Chippewa (Indiens Algonquins du Nord-Est des Etats-Unis), elle a consacré plusieurs romans à l’histoire et la mémoire des indiens d’Amérique du Nord, inscrivant son œuvre dans le courant de la littérature « native », mouvement initié dans les années 1960 par des écrivains indiens tels que Scott Nomaday et James Welch.

Son premier roman, Love Medicine , publié en 1984 aux Etats-Unis, une histoire de deux familles indiennes chippewas dans le Dakota des années 1930, a été salué par Toni Morrison et Philip Roth consacrant Louise Erdrich comme une grande voix de la littérature américaine contemporaine. Avec des romans qui sont à l’image de son parcours (enfance passée dans une réserve indienne du Dakota du Nord), écrits dans un « style dense » et une « construction très faulknérienne », Louise Erdrich raconte la diversité culturelle de l’Amérique et emmène son lecteur sur une route « parsemée de sortilèges et d’enchantements ». Membre du mouvement de la Renaissance amérindienne, Louise Erdrich est aujourd’hui l’auteure d’une quinzaine de livres (romans, poèmes, nouvelles, essais, littérature jeunesse).

Bibliographie sélective :

  • 1986 : l’Amour sorcier , Robert Laffont.
  • 1996 : Bingo Palace , Robert Laffont.
  • 2002 : L’épouse antilope , Albin Michel.
  • 2003 : Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse , Albin Michel.
  • 2005 : La chorale des maîtres bouchers , Albin Michel.
  • 2007 : Ce qui a dévoré nos cœurs , Albin Michel.
  • 2008 : Love Medicine , Albin Michel
  • 2010 : La malédiction des colombes , Albin Michel.

Biographie réalisée par les Services de Documentation de Radio France le 12 septembre 2012

actualités sur Louise Erdrich