Biographie

Née en 1956 dans un quartier défavorisé de Nanterre, où ses parents, arrivés d’Algérie, se sont installés ; gravement accidentée toute petite, elle sera confiée par son père, pendant une longue période de convalescence, aux religieuses de Saint Vincent de Paul qui l’initient à la musique et lui transmettent leur foi. Elevée dans la culture musulmane, Malika devient catholique. Aujourd’hui, elle revendique à la fois l’algérianité de son origine et l’appartenance à la culture chrétienne. N’ayant pas au départ envisagé de carrière artistique, elle commence sa vie professionnelle par la direction d’un service de comptabilité en entreprise. Mais bercée depuis l’enfance par les plus belles voix de l’Orient et de l’Occident, elle engage sa carrière en 1982, en s’inscrivant, par désir d’épanouissement personnel, au Conservatoire international de musique de Paris. Encouragée par ses professeurs elle entre, en 1986, à l’Ecole Normale de musique de Paris (Alfred Cortot) d’où elle sort en 1993 avec un diplôme supérieur de chant. Parallèlement, de 1988 à 1991, elle se forme à l’art lyrique au Conservatoire de Rungis, dans l’atelier lyrique de mise en scène de Elia Thézan et Gian Koral. Désireuse de toujours progresser, de 1993 à 2011, elle confie son perfectionnement à divers professionnels du chant ; d’abord à Béatrice Gaucet, assistante de Véra Rosza puis à Laurence Russel-Albert, et à la chef de chant Anne-Marie Fontaine puis à Caroline Dumas de l’Opéra de Paris.

actualités sur Malika Bellaribi-Le Moal