Biographie

Née d’une mère sino-vietnamienne et d’un père français, Marie-Josèphe Jude baigne dans la musique dès son plus jeune âge. Au conservatoire de Nice elle apprend d'abord le piano puis la harpe. La jeune pianiste est encouragée par Gyorgy Cziffra qui l’invite à jouer au milieu de ses concerts. À treize ans elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle reçoit l'enseignement d'Aldo Ciccolini pour le piano et de Jean Hubeau pour la musique de chambre. Elle remporte son premier prix trois ans plus tard et continue sa formation en cycle de perfectionnement auprès de Jean-Claude Pelletier puis avec Maria Curcio à Londres. Elle arrête l’étude de la harpe à vingt ans après sa licence de concert à l’Ecole Normale de Paris.

En 1986 elle rencontre le compositeur Maurice Ohana qui en fait l’une de ses interprètes favorites. Finaliste du concours de piano Clara Haskil en 1989, elle enseigne par la suite le piano et enregistre pour le label Lyrinx. En 1995, elle reçoit une victoire de la musique dans la catégorie « nouveau talent ».

Marie-Josèphe Jude joue aussi bien en récital, en soliste avec orchestre qu’en musique de chambre avec Jean-François Heisser, Emmanuel Strosser, Michel Béroff, Laurent Korcia, Henri Demarquette, Jérôme Correas ou Mireille Delunsch. Elle collabore également à plusieurs reprises avec son frère Charles Jude, danseur étoile de l’Opéra de Paris qui dirige maintenant le ballet de Bordeaux.

Distinctions

  • Victoire de la musique (1995)

Discographie sélective

  • Clara Schumann, Soirées musicales op. 6, 3 romances op. 11 et 21 (2007)
  • Mendelssohn, Variations sérieuses, Préludes et fugues, Scènes enfantines (2000)

Biographie de la Documentation de Radio France, avril 2012