Biographie

Né en février 1975, Martin Page, fils d’une institutrice, passe sa jeunesse en banlieue sud de Paris. Étudiant dilettante, il ne fait que des premières années : il étudie le droit, la sociologie, la linguistique, la psychologie, la philosophie, l’histoire de l’art et l’anthropologie. C’est pourtant au lycée qu’il a contracté le virus de l’écriture en rédigeant des haïkus. Ses premières tentatives pour être édité se soldent par des échecs mais il résiste à l’envie de tout laisser tomber, et, son premier roman, Comment je suis devenu stupide , est, enfin, publié en 2001. Suivront, au Dilettante, La Libellule de ses huit ans et On s’habitue aux fins du monde . Même si certains voient en lui du Vian ou du Queneau, lui se réfère plutôt aux Britanniques Wilde, Caroll, Shakespeare ou Austen et préfère la tragi-comédie, privilégiant le bonheur d’écrire, à la tristesse ou à l’égocentrisme, traits typiques des écrivains français (Le Matricule des Anges , 2003).Refusant d’être uniquement un romancier, il s’intéresse au théâtre, à la bande dessinée et écrit également pour la jeunesse. Ses livres sont traduits dans une quinzaine de pays. Il est lauréat d’une bourse de l’Akademie Schloss Solitude. Régulièrement il fait des petits films en stop-motion que l’on peut voir sur sa page Vimeo.En février 2011, il créé un blog sous le nom de Pit Agarmen (anagramme de Martin Page). Il y exprime angoisses et pensées personnelles. C’est sous ce pseudonyme que sort, en 2012, un premier roman : La nuit a dévoré le monde, aux éditions Robert Laffont (sélection Prix de Flore).Bibliographie sélective

  • Comment je suis devenu stupide (Dilettante, 2001) Prix du 1er roman étudiant
  • Une parfaite journée parfaite (Editions N. Philippe, 2002)
  • La libellule de ses huit ans (Dilettante, 2003)
  • On s’habitue aux fins du monde (Dilettante, 2005)
  • Peut-être une histoire d’amour (Editions de l’Olivier, 2008)
  • La disparition de Paris et sa renaissance en Afrique (Editions de l’Olivier, 2010)
  • Le garçon de toutes les couleurs (Ed. Ecole des loisirs, 2007)
  • Traité sur les miroirs pour faire apparaître les dragons (Ed. Ecole des loisirs, 2009)
  • Le club des inadaptés (Ed. Ecole des loisirs, 2010)
  • La bataille contre mon lit (Editions Le Baron perché, 2011)
  • Le banc de touche (Editions Vraoum, 2012)

Photo © CC MorvillersBiographie de la documentation de Radio France, le 7/01/2013

actualités sur Martin Page