Biographie

Maryline Desbiolles est née à Ugine en Savoie en 1959. Petite fille, elle manque de mourir en tombant dans une bassine d’eau bouillante. Après ses études à Nice, elle fonde en 1980 la revue littéraire Offset , puis en 1990 La Métis , une revue niçoise consacrée à la littérature et aux arts plastiques. Elle embrasse la carrière de romancière dans les années 80.

La Seiche , roman culinaire, publié en 1998, la fait remarquer. Suit Anchise , publié l’année suivante et consacré par le Prix Femina, où elle se glisse dans la peau d’un patriarche touché par le deuil de la femme aimée. Le Goinfre , en 2004, traite de la fuite en Italie d’un assoiffé dans une ambiance de violence silencieuse. Primo , 2005, la ramène vers ses origines italiennes, plus précisément vers son admirable grand-mère qui a par deux fois perdu un fils à bas âge. Elle évoque les habitants du quartier de l’Ariane dans C’est pourtant pas la guerre , 2007. Les Draps du peintre , 2008, évoque Jean-Pierre Pincemin, une figure importante de la peinture abstraite, et Une femme drôle , 2010, s’intéresse à Zouc , célèbre humoriste.

Bibliographie sélective :

  • Ceux qui reviennent (éd. Seuil, 2014)
  • Vallotton est inadmissible (éd. Seuil, 2013)
  • Dans la route (éd. Seuil, 2012)

  • La scène (éd. Seuil- 2010)
  • Une femme drôle (éd. de l'Olivier, 2010)

  • Les Draps du peintre (éd. Seuil- 2008)
  • C'est pourtant pas la guerre (éd. Seuil- 2007)
  • Primo (éd. Seuil-2005)

  • Le goinfre (éd. Seuil- 2004)
  • Vous (éd. Melville- 2004)
  • Amanscale (éd. Seuil-2002)
  • Le Petit col des loups (éd. Seuil-2001)
  • Anchise (éd. Seuil- Prix Fémina 1999)

  • La Seiche (éd. Seuil-1998)

Biographie réalisée par la Documentation de Radio France, mise à jour le 17 mars 2014

actualités sur Maryline Desbiolles