Biographie

Issu d’une famille suédoise aisée, Max von Sydow est très tôt attiré par le théâtre. Il étudie au conservatoire d’art dramatique de Stockholm et commence une belle carrière au théâtre. En 1955, il entre au théâtre de Malmö, dirigé par Ingmar Bergman : c’est le début d’une longue collaboration, tant au théâtre qu’au cinéma. Entre 1956 et les années 70, les deux hommes tourneront une quinzaine de films ensemble, parmi lesquels Le Septième Sceau (1956),Les Fraises sauvages (1957), Le Visage (1959), A travers le miroir (1961), La Honte (1968).

Sa notoriété lui ouvre les portes d’une carrière internationale. Il tourne à Hollywood sous la direction de Georges Stevens (La Plus belle histoire jamais contée , 1965) ou de John Huston (La Lettre du Kremlin , 1970) et connaît la consécration dans le rôle du père Merrin de L’Exorciste (William Friedkin, 1973). Max von Sydow poursuit un temps sa carrière en Italie, ou il tourne avec Francesco Rosi, Alberto Lattuada ou Mauro Bolognini. Parfois cantonné dans le rôle stéréotypé du méchant de service, tueur à gage inquiétant ou souverain fou (dans des superproductions comme Flash Gordon , Conan le barbare, Jamais plus jamais, Dune ), il incarne aussi des personnages à la mesure de son talent chez Bertrand Tavernier (La Mort en direct, 1980), Woody Allen (Hannah et ses sœurs , 1986), Bille August (Pelle le conquérant, 1988, Les Meilleures intentions,1992) ou Steven Spielberg (Minority Report,2002). Fort du succès de la sérieLes Tudors(2009), Max von Sydow enchaine depuis quelques années les rôles de premier plan dans des productions aussi prestigieuses queShutter Island (Martin Scorsese, 2010),Robin des bois (Ridley Scott, 2010) ou Extrêmement fort et incroyablement près (Stephen Daldry, 2011).

Marié depuis 1997 à une documentariste française, Max von Sydow vit à Paris et a obtenu la nationalité française en 2002. Il a été promu chevalier de la Légion d’honneur en 2011.

Filmographie (sélection) :

  • 1956 : Le Septième Sceau (Ingmar Bergman)
  • 1957 : Les Fraises sauvages (Ingmar Bergman) 1958 : Au seuil de la vie (Ingmar Bergman)
  • 1958 : Le Visage (Ingmar Bergman)
  • 1959 : La Source (Ingmar Bergman)
  • 1961 : À travers le miroir (Ingmar Bergman)
  • 1962 : Les Communiants (Ingmar Bergman)
  • 1963 : Le Silence (Ingmar Bergman)
  • 1965 : La Plus Grande Histoire jamais contée (George Stevens)
  • 1967 : L’Heure du loup (Ingmar Bergman)
  • 1968 : La Honte (Ingmar Bergman)
  • 1969 : La Lettre du Kremlin (John Huston)
  • 1969 : Une passion (Ingmar Bergman)
  • 1971 : Le Lien ((Ingmar Bergman)
  • 1973 : L’Exorciste (William Friedkin)
  • 1975 : Les Trois Jours du condor (Sydney Pollack)
  • 1976 : Cadavres exquis (Francesco Rosi)
  • 1980 : La Mort en direct (Bertrand Tavernier)
  • 1982 : Le Vol de l’Aigle (Jan Troell)
  • 1984 : Dune (David Lynch)
  • 1986 : Hannah et ses sœurs (Woody Allen)
  • 1987 : Pelle le conquérant (Bille August)
  • 1991 : Jusqu’au bout du monde (Wim Wenders)
  • 1992 : Les Meilleures Intentions (Bille August)
  • 1995 : Judge Dredd (Danny Cannon)
  • 1996 : Hamsun (Jan Troell)
  • 2002 : Minority Report (Steven Spielberg)
  • 2006 : Le Scaphandre et le Papillon (Julian Schnabel)
  • 2009 : Un homme et son chien (Francis Huster)
  • 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
  • 2010 : Robin des Bois (Ridley Scott)
  • 2011 : Extrêmement fort et incroyablement près (Stephen Daldry)

Photo : © Alan Light

Documentation de Radio-France, 23/02/2012

actualités sur Max von Sydow