Biographie

Michel Arbatz est né longtemps après les australopithèques, dans un milieu cosmopolite, et s’est adonné très tôt à la musique (violon, direction d’orchestres devant l’électrophone familial), à la poésie et au théâtre. Après avoir contracté un diplôme de philosophie par négligence, il tente de se soigner par divers métiers : soudeur à l’arc, pêcheur de rigadeaux, poseur de judas optiques, révolutionnaire. Il collabore comme jeune musicien-compositeur et comédien avec Armand Gatti deux années durant, puis rencontre Juan-José Mosalini qui l’initie au bandonéon. Il s’est depuis produit comme chanteur un peu partout en France.

II compose pour le théâtre (Gatti, Timar etc) et conçoit des instruments non répertoriés dans les dictionnaires. Il a réalisé la musique du film de Pavel Lounguine “Familles à vendre”, grand prix du festival de Sotchi (le “Cannes” russe) 2006 ainsi que de films documentaires. Tout le touche et il touche à tout.

Chanteur et comédien, intéressé par la théâtralité dans toutes ses formes (chanson comprise), il se met en scène dans des spectacles faits d’un mélange inclassable de textes (les siens et ceux des autres), de gestes et de musiques.

Il a réalisé huit albums de ses chansons et deux autres consacrés à Robert Desnos (ffff Télérama ) et Roland Dubillard (Choc du Monde de la Musique). Son nouvel album, (octobre 2011) « chez Jeanne » raconte en chansons la jeunesse de Brassens.

Il est l’auteur du « Moulin du Parolier » (1995, J-P Huguet éditeur, quatrième édition entièrement revue et augmentée à paraître fin 2011), manuel de techniques d’écriture de la chanson et anime régulièrement des ateliers partout en France.

Nancy Huston a préfacé en 2003 un recueil de 60 de ses chansons : « Te fais pas de souci pour le mouron » (Christian Pirot éditeur). Le Temps qu’il fait a édité ses deux derniers ouvrages.

Il a collaboré avec l’Orchestre national de Montpellier dans le cadre de concerts éducatifs, et impulse des projets d’écriture en milieu scolaire.

Michel Arbatz est aussi le fondateur de la BIP (Brigade d’Interventions Poétiques) de Montpellier, groupe de comédiens à géométrie (et humeur) variable, qui entreprend de nombreuses actions-surprises en tous lieux publics pour la diffusion orale de la poésie.

(Source: Site Officiel)